mali

Accueil
mali

Reconnaissance à Salif Keita : Un stade français portera son nom

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 846

 : Le 27 septembre prochain, l’Afrique en général et le Mali en particulier, seront à l’honneur dans l’Hexagone. En effet, un stade français, pour la première fois, sera baptisé ce jour du nom du premier Ballon d’Or africain, notre compatriote Salif Kéïta alias Domingo. Un événement qui récompense ainsi cet homme à la hauteur de ses mérites.

«Domingo» pour les Maliens, «La Panthère Noire» pour les supporters de l’AS Saint-Etienne (club qui l’a révélé en Europe), Salif Kéïta, premier Ballon d’or africain  en 1970 (il refusera de recevoir ceux des trois années précédentes, disait-il, pour permettre à d’autres footballeurs africains de se faire distinguer), est adulé par le football français.D’Aimée Jacquet à Robert Herbin en passant par Jean Michel Larqué  (ses coéquipiers à la belle époque de «Sainté»), Salif qui a osé défier Roger Rocher (le tout puissant président de l’AS Saint- Etienne), a inscrit 120 buts en 149 matches (soit 0,80 but par match), lors de son passage à Geoffroy-Guichard (de 1967 à 1972).Salif Kéïta, premier joueur africain dont un stade français portera son nom le 27 septembre prochain, témoigne tout le respect que lui porte le football français. Cette décision de faire de Domingo une idole du football africain en terre française, est une idée née de la volonté d’Ibrahima Kéïta (âgé de 43 ans), conseiller municipal de la ville de Cergy, chargé de l’emploi et de l’insertion.En effet, en s’appuyant sur la volonté du maire Dominique Lefèvre et de son conseil municipal de faire de la diversité, un atout pour le mieux vivre ensemble, Ibrahima Kéïta a saisi l’opportunité de ce nouveau stade pour que l’on rende hommage à Salif Kéïta et à travers lui, au Mali et au continent africain avec ses anciennes et récentes gloires du ballon rond.Ce futur stade qui sera dénommé «Stade Salif Kéïta», comprendra trois terrains de football (en gazon synthétique), avec huit vestiaires et un club House (siège du Cergy Football club). Dans la seconde phase d’aménagement, une tribune de 500 places dont une tribune presse ainsi qu’un quatrième terrain d’entraînement seront réalisés.Il est à noter que ce stade sera inauguré en présence de Salif Kéïta. C’est là une juste reconnaissance de ce qu’a été l’apport du football africain au football français à travers Salif Kéïta. Et pour célébrer cette gloire du football africain, plusieurs festivités seront organisées ce 27 septembre 2009. Il y aura des matches de gala avec l’équipe des «Amis de Salif» qui sera entraînée par Michel Hidalgo. Des footballeurs et autres personnalités seront présents, tels que AiméeJacquet, Michel Platini, Jean Amadou Tigana, Seydou Kéïta, Mahamadou Diarra «Djilla», Frédéric Oumar Kanouté et bien d’autres de la sélection nationale du Mali. Des anciennes gloires africaines du football français comme Roger Milla, Joseph Antoine Bell (Cameroun), Abedi Pelé (Ghana), George Weah (Libéria), Laurent Pokou (Côte d’ivoire), Nabatingue Tokomon alias Toko (Tchad), Mustapha Dahleb, Rachid Mekloufi (Algérie) prendront aussi part aux festivités.Coté français, qui sera piloté par Bernard Lama et Luc Sonor, il y aura Jean-Pierre Papin, Lilian Thuram, Frank le bœuf, Christian Karembeu (…)Les festivités se feront en deux temps : le matin, aura lieu la cérémonie d’inauguration ainsi que les matches de Gala et l’après-midi sera consacré à la grande fête qui sera organisée à l’hôtel où hébergeront Salif Kéïta, ses amis et invités.Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamane Niang, rehaussera de sa présence, l’éclat de ces festivités. La  présence de la secrétaire d’Etat française, chargée des sports, Madame Rama est aussi prévue.Bruno Loma


Article publié le mercredi 26 août 2009
846 lectures

Infos par pays