burkina

Accueil
burkina

478 nouveaux agents pour veiller sur nos sous

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 1343

 : L’Ecole nationale des régies financières (ENAREF) est en vacances. C’est hier, mardi 28 juillet 2009, que l’établissement a libéré ses pensionnaires lors d’une cérémonie parrainée par le directeur général de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA), Yamba Harouna Ouibiga. A l’occasion, 478 élèves en fin de cycle ont été diplômés.



Comme à l’accoutumée, pendant la cérémonie de fin d’année, l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF) a remis, selon les termes de son directeur, les élèves que le ministère de l’Economie et des Finances lui a confié en vue de les préparer aux métiers des finances. Ce sont donc 478 étudiants venus du Burkina, de la Centrafrique, des Comores, du Gabon, du Niger et du Tchad, qui ont reçu les parchemins marquant la fin de leur formation.

Ces nouveaux agents (des contrôleurs financiers, des administrateurs des services financiers, des agents de la statistique, des agents de recouvrement du trésor), mis à la disposition de l’Etat Burkinabè, sont pour le directeur général de l’ENAREF, Youma Zerbo, un motif de fierté car, a-t-il précisé, « c’est un geste qui participe, d’une part, directement à l’opérationnalisation de l’axe n°1 du Programme de Blaise Compaoré, président du Faso, consacré à la valorisation des ressources humaines et, d’autre part, à la mise en œuvre des orientations et actions de la Stratégie de renforcement des finances publiques ».

Il a félicité les heureux récipiendaires pour leur abnégation au travail tout au long de la formation, mais leur a rappelé que la réception des diplômes ne saurait être une fin en soi car : « le plus important c’est ce que la population attend de vous dans le travail, la manière de servir votre pays et de vous conduire devant l’intérêt général et des usagers ». Quant au délégué général des élèves, Michel Raogo Sama, il a remercié le corps professoral et les partenaires de l’école, pour l’accompagnement dont ils ont bénéficié tout au long de l’année.

Il a témoigné, au nom de tous ses camarades, sa reconnaissance à leur parrain pour son appui constant et sans faille ainsi que sa promptitude à résoudre les problèmes qui lui ont été soumis. Choisi par ses filleuls pour sa réputation en matière de bonne gouvernance, de manager moderne chevronné et de travailleur infatigable, le parrain, Yamba Harouna Ouibiga, s’est dit honoré par une telle marque de considération. Il a invité les lauréats à être des modèles dans l’administration en intégrant les valeurs telles que la probité, le dévouement, le professionnalisme et l’humilité pour mener à bien leur mission au sein des services de l’Etat en matière de finances publiques.

Il a rassuré ses filleuls quant à sa disponibilité à se tenir à leurs côtés dès que besoin se fera sentir. C’est sur des notes de musique de l’artiste Floby avec des pas de danse des lauréats que s’est achevée cette cérémonie, annonçant ainsi de belles vacances en perspective.

Bénédicte Toé (stagiaire)



 lobservateur


Article publié le mercredi 29 juillet 2009
1343 lectures

Infos par pays