coteivoire

Accueil
coteivoire

Match amical international Côte d’Ivoire-Cameroun (2-1) Les Eléphants domptent les Lions

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 857

 :

lundi 15 juin 2009
par Litié BOAGNON

 







du même auteur


Les Eléphants domptent les Lions

Eléphants, une victoire de l’expérience

Ouégnin veut la FIF

Yaya Gnégnéri et le Barça entre dans l’histoire

Yaya Gnégnéri : " On verra qui est la meilleure équipe du monde "







C’était la grosse affiche. Elle a tenu toutes ses promesses et permis à Didier Drogba d’honorer de fort belle manière la mémoire des victimes du 29 mars dans cette même enceinte du stade FHB en ouvrant rapidement le score à la 7è minute. Passés les samalecs, le capitaine des Eléphants devait rappeler aux visiteurs qu’il était bien dans son champ. Sur une longue balle de N’Dri Romaric, Didier Drogba ne laisse aucune chance à Kameni Idris (1-0). Le public moyen du Félicia salue à juste titre ce but qui le met en confiance. D’autant que les Eléphants sont déterminés à mettre en déroute des Lions domptables à tout moment. D’ailleurs Tioté en donne la preuve en faisant sortir Rigobert Song suite à un choc. Les montées rageuses d’Eboué font craindre le pire pour les Camerounais. Mais Eto’o et ses partenaires résistent. Dans ce match qui s’est joué en 3 fois 30 minutes, il a fallu attendre la 60è minute pour voir les Eléphants inscrire un deuxième but. Passeur décisif sur le premier but, Romaric prend cette fois-ci ses responsabilités en tirant en force dans les perches camerounaises. Son tir, dévié par un adversaire, va finir sa course dans les buts de Kameni (2-0). Entre-temps, à la 36è minute, Eto’o manque de peu de remettre les pendules à l’heure. S’en est suivie une réponse de Gervinho mais la tête de Cissé Sekou ne donne rien. Les Camerounais allaient sauver ce qui pouvait l’être de leur réputation à la 72è minute (2-1). Plus que le résultat du match, le plus important était de rendre hommage aux victimes du drame du 29 mars. Sous ce rapport, la rencontre a atteint ses objectifs. Les organisateurs aussi. Il y a eu une bonne ambiance et un bon public malgré le battage médiatique qui n’a pas été à la hauteur de l’événement, surtout à la télévision ivoirienne. Les prestations d’artistes pendant le match, notamment le passage de John Kyffy, ont donné des couleurs de fête à cette rencontre du souvenir.
Article publié le lundi 15 juin 2009
857 lectures

Infos par pays