coteivoire

Accueil
coteivoire

Football : L’aventure continue pour les Lions de la Téranga

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 954

 :Après son nul face à la Côte d’Ivoire (0 - 0), samedi, au stade Félix Houphouet-Boigny, le Sénégal disputera les demi-finales contre le Ghana.

Le Sénégal n’avait besoin que d’un nul pour s’offrir le ticket des demi-finales. Il a relevé ce défi face à la Côte d’Ivoire (0-0), samedi, au stade Félix Houphouet-Boigny.

Dans ce match, chaque équipe a eu sa période de domination. Les Lions de la Téranga, bien organisés tactiquement, assiègent le camp des Eléphants dès le premier quart d’heure. Ly Mouchid Iyane (le meilleur buteur actuel du championnat sénégalais), bénéficie d’un retrait de Dembélé Moussa. Mais, au moment où le public s’apprêtait à saluer le but, l’attaquant sénégalais se fourvoie devant les buts ivoiriens (2e). Douze minutes plus tard, le montant vole au secours du gardien Angban Vincent en repoussant une frappe lourde de Badiane Vito.

Les Ivoiriens, en dépit de leur bonne volonté, n’arrivent pas à asseoir leur jeu, à coordonner leurs actions. Les Sénégalais, plus lucides et étonnants de santé physique, occupent rationnellement le secteur médian. Guéhi Kouko Djédjé, Karamoko Alassane et Mé Aboubacar sont perturbés par le pressing exercé par l’adversaire. Toutefois, Mangoua Kessé sortira un peu la tête de l’eau (25e). Mais son centre est mal exploité par le fantasque attaquant, N’Gossan Antoine, pourtant bien placé. Avant la pause (43e), le même N’Gossan, visité par la poisse, se blesse et cède sa place au petit poucet Bohou Dieudonné.

De retour des vestiaires, les deux formations s’oxygènent. Adou Dago Blaise supplée Karamoko, inexistant. Du côté sénégalais, Hane Amadou Fall, Sow Alpha et N’Diaye M. Benjeloun entrent, respectivement, en lieu et place de Traoré Mamadou Baïla, Ly Iyane et Dembélé Moussa. Dès lors, le jeu s’équilibre, avec, toutefois, une légère domination ivoirienne. En l’espace d’une dizaine de minutes (70e à la 80e), les Eléphants obtiennent cinq corners et trois nettes occasions de but. Sur un tir tendu de Mé Aboubacar, il a fallu toute la classe du gardien sénégalais, Mamadou Bâ, pour sauver les meubles (72e). Bohou, en relais avec Adou Dago, effectue un centre à mi-volée mais la tête décroisée de Guéhi Kouko, ne fait pas mouche (74e). Peu après, Aboubacar revient à la charge. Son tir dévié, rate de justesse le cadre (78e). Dans les derniers instants de la partie, les Lions ont plié sans rompre grâce surtout à la solidité de leur défense personnifiée par le duo Sidy Ndiaye (le capitaine)-Mor Diouf.

Le Sénégal n’a pas usurpé sa place en demi-finale. «Ce fut dur, mais l’essentiel est fait. Nous allons préparer maintenant la bataille de Bouaké», dit l’entraîneur Joseph Koto.

Quant à la Côte d’Ivoire, elle quitte la compétition sans avoir inscrit le moindre but. C’est peut-être inédit. «J’ai composé avec ce que j’avais sous la main. L’équipe n’avait pas de buteur patenté. Elle n’arrive pas à concrétiser les nombreuses occasions qu’elle se crée. Tout le monde sait que les deux meilleurs buteurs du championnat, Gohi Bi Cyriac et Olié Koffi, Kan sont partis tenter une carrière professionnelle à l’étranger. D’autres ténors nous ont également lâchés en pleine préparation. Dans tous les cas, ce n’est pas une excuse. Nous avons échoué et je ne peux que présenter mes excuses à toute la nation ivoirienne. La vie continue», a confessé Kouadio Georges, le coach des Eléphants locaux.

Jean-Baptiste Béhi


Article publié le lundi 2 mars 2009
954 lectures

Infos par pays