burundi

Accueil
burundi

Afrique centrale. Médias et conflits. Vecteurs de guerre ou acteurs de paix

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 746

 :

Depuis la prise de conscience du rôle néfaste des « médias de la haine » au Rwanda, des journalistes s’interrogent sur leur fonction dans les situations de conflit, particulièrement en Afrique. Certains agissent, comme le réseau Syfia Grands Lacs – qui produit et fait circuler de l’information entre la République démocratique du Congo, le Rwanda et le Burundi ; d’autres théorisent. C’est le cas des auteurs de ce livre qui, outre des études de cas dans neuf pays d’Afrique proposées par Marie-Soleil Frère et Pamphile Sebahara, s’ouvre sur une longue analyse, par Ross Howard, des conceptions différentes qui prévalent en la matière. Car différences il y a. Deux d’entre elles sautent aux yeux. La première porte sur l’objectif du travail journalistique : doit-il être « pro-actif » afin de contribuer délibérément à la pacification des conflits, ou doit-il simplement jouer son rôle de rapporteur rigoureux des faits et des analyses, contribuant ainsi à briser les préjugés et les tensions ? La seconde concerne le rapport entre les médias et d’autres acteurs. C’est toute la différence entre les initiatives qui utilisent des médias au service de la résolution des conflits et celles qui voient dans la qualité des médias un objectif à part entière.
André Linard
Article publié le dimanche 1 janvier 2006
746 lectures

Infos par pays