burundi

Accueil
burundi

Les FNL accusent l'armée

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 1951

 :Les Forces nationales de libération (FNL), derniers rebelles en activité au Burundi, ont accusé l'armée nationale d'avoir tué cinq de leurs chefs militaires et d'avoir capturé cinq autres de leurs combattants au cours d'affrontements qui fragilisent un processus de paix précaire. Un porte-parole des FNL (Hutus) a déclaré que les combats avaient eu lieu vendredi, dans le bastion rebelle de Musigati. Un porte-parole de l'armée gouvernementale a pour sa part évoqué cinq arrestations, et assuré que les troupes régulières n'avaient pas tué le moindre combattant des FNL.


Article publié le mardi 18 mars 2008
1951 lectures

Infos par pays