Chargement...

rdc

Accueil
rdc

"L’homme, centre de sa propre guérison » porté sur les fonds baptismaux

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 1127

 :Présentation du livre du docteur MBAYI MUNTU NKAYENDA : « L’homme, centre de sa propre guérison ».

Ce samedi 11 février dernier en début d’après-midi, sous une pluie battante, s’est tenu dans la salle du collège Boboto dans la commune de la Gombe, la cérémonie de présentation de l’ouvrage : « L’homme, centre de sa propre guérison » par le doyen de la faculté de médecine de bel campus Mgr Kamaji. Une bénédiction car a apaisé les esprits.

En prélude de cet événement, le griot chrétien Mbanza a agrémenté la cérémonie par une série des chansons chrétiennes.
S’en est suivi la présentation de l’adimir/congoafrique qui est une ONGD dans laquelle l’auteur en est le président. Le modérateur a donné les buts et objectifs de la dite ONGD notamment :
- soutenir les personnes vivant en milieu rural et urbain.
- Encourager la création des foyers sociaux
- Décourager l’exode rural …

L’ouvrage comporte 13 chapitres destiné à un public large, s’adresse à toute la communauté, aux dirigeants des institutions de la république et internationale ; à démocratiser la planète et à supprimer la pauvreté matérielle et mentale par l’assainissement de relations verticale et horizontale.

L’auteur, suite à sa défaillance et celle de son métier, a jugé nécessaire de l’écrire pour faire jaillir la lumière aussi bien à des tiers qu’aux médecins ainsi à donner l’opportunité à tout le monde à pouvoir être capable de guérir des différentes maladies en suivant attentivement les conseils qui s’y trouvent.

L’idée générale de cet ouvrage est la prise de conscience et en charge de chacun de nous ; le recentrage de l’homme sur la découverte des vraies causes en amont, car l’homme commet des erreurs fondamentales.

En outre l’ouvrage est écrit suite à l’inefficacité de maladies préventives qui se sont avérées faillibles.

Mbayi Muntu Nkayenda fait savoir que si les gens tombent malade ; c’est à cause de la paresse : à entendre l’auteur à propos, il fait allusion aux complexes :

- complexe de supériorité
- complexe d’infériorité

L’idéal poursuivi dans cet ouvrage est l’éradication des maladies et leurs causes dans al vie de l’homme sur cette terre.

De la santé parfaite : but ultime de la vie de l’homme sur la terre, l’auteur s’entend que chacun dans sa sphère de responsabilité est invité à se prendre en charge de façon responsable sans oublier l’obligation qu’il a d’une prise en charge également responsable de ceux qui sont sous sa responsabilité.

L’assistance émue par le contenu du livre, trouve en elle-même, un manque de savoir qui leur échappe.
En se fiant à la médecine occidentale sur ce point, l’auteur nous parle de l’avantage et désavantage de celle-ci.

Le paradoxe dans cet ouvrage, l’auteur nous démontre la structure et le fonctionnement réel de l’homme part de son pied car l’on peut voir ce que Dieu a mit à l’intérieur de nous se trouvant aussi à extérieur de l’organisme par le pied. Plus loin l’auteur dit l’homme peut se guérir par la prise de cure d’eau, bain de siége (se mettre dans l’eau) et s’exposer au soleil.

En prenant la parole à son tour en guise de conclusion, l’auteur dit ; l’homme est seul responsable de tout ce qui lui arrive, il fait savoir encore qu’il y a 8 techniques si l’homme les maîtrises, il peut vivre longtemps sans problème car la vie n’a pas de prix, dit l’auteur, il faut la conservée et non la payée avec de l’argent et remercie toute l’assistance pour leur présence bien que dame la pluie à fait défaut, mais par ce désir de connaître le savoir et le contenu de l’ouvrage « L’homme, centre de sa propre guérison.

Wilfrid DIANKABAKANA


Article publié le jeudi 16 mars 2006
1127 lectures

Infos par pays