Chargement...

rdc

Accueil
rdc

Affaires BDK et JP BEMBA : Le BDK romp avec le silence...

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 3982

 :


Après la prise de position de l'honorable Né MUANDA NSEMI du haut de la tribune de l'assemblée nationale congolaise au mois de mars dernier pour condamner les massacres du Bas Congo commise par la police nationale congolaise à l'endroit des adeptes du bundu dia kongo.

Le leader de ce mouvement a décidé de rompre avec le silence. Deux point ont marqué sont entretien avec la presse il y a quelques jours , il s'agit de la situation générale du BDK et la face cachée de l'arrestation de Jean Pierre BEMBA.

En ce qui concerne la situation du BDK l'honorable Né MUANDA NSEMI déplore la léthargie du gouvernement congolais quant à la mise en application des résolutions prises par l'Assemblée Nationale congolaise sur la crise qui se vit dans le Bas Congo, le leader du BDK souligne à ce sujet que rien n’est fait jusqu’à ce jour pour traiter les problèmes de fond concernant la situation générale des problèmes rencontrés par cette province.

Parlant de la responsabilité du gouvernement , le numéro un des BDK pense que l’équipe d’Antoine Gizenga travaille dans une certaine ineptie. Reprochant ainsi le gouvernement de ne pas rendre la justice efficace au regard des procès impliquant ces adeptes, il considère injuste les verdicts rendus pour les dossiers clos.

« Nous n'accepterons pas le jugement rendu du procès qui s’est déroulé à MBAZA NGUNGU , et les tribunaux sont des tribunaux de mascarades, par ce qu'ils continuent à nuire aux autres » fin de citation.

Si, le gouvernement refuse de mettre en application les résolutions que l'assemblée nationale avait prises, l'affaire sera porté au niveau de la cour Pénale Internationale.


Abordant ce qu’il appelle « la face cachée de l'arrestation de Jean Pierre BEMBA » Né MUANDA NSEMI explique que cette arrestation n'a rien avoir avec les événements de BANGI en République Centre Africaine, cette arrestation n'est qu'une raison alléguée pour cacher le véritable motif d'un dessein caché.

Il est vrai qu'il y avait présence des Militaires du Mouvement de libération du Congo (MLC) sur le territoire centre africain, mais y avait aussi la présence de militaires Français et les rebelles du président BOZIZE actuel président de la RCA. Est- ce vrai que toutes les personnes tuées à Bangui ont été massacrées par le militaire du MLC ? Cette question vos son pesant d'or!

Donc l'arrestation de JP BEMBA en Belgique n'est pas fondée.

Sur la question relative à l’élection du Porte parole de l'opposition, le leader charismatique du BDK affirme qu'il sera candidat vice président de l'opposition et soutient la candidature de JP BEMBA comme candidat coordonnateur de l'opposition.


Article publié le mardi 1 juillet 2008
3982 lectures

Infos par pays