coteivoire

Accueil
coteivoire

Installation du Comité sous-préfectoral de campagne d’Andé : Mme Tehoua charge les fauteurs de troubles du PDCI à Bongouanou

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 711

 :samedi 5 septembre 2009
par JMK AHOUSSOU


Cette cérémonie politique a été l’occasion pour la ministre PDCI de charger publiquement tous les fauteurs de troubles de son parti qui ratissent le département pour intoxiquer les militants. Mais avant, dans son allocution, la messagère du candidat Bédié a précisé que « chacun des membres des Comités locaux de campagne (est là pour) traduire sur le terrain les orientations stratégiques et les mots d’ordre de la Direction nationale de campagne en passant par la Direction départementale de campagne ». C’est pourquoi se réjouissant de « la forte mobilisation de ce jour qui démontre que nous restons tous, élus, responsables locaux, militants », elle a apporté les salutations militantes et fraternelles du Président du PDCI-RDA, le Président Henri Konan Bédié, le « Vieux père CHOCO », pour parler comme les enfants de la rue. « Les enjeux des prochaines élections pour le PDCI-RDA, la perspective de sa tenue effective le 29 novembre prochain, commandent une organisation rigoureuse et méthodique pour construire ensemble la victoire, la belle victoire du PDCI-RDA. C’est ce qui explique qu’au plan national, le Président du Parti a mis en place un Comité national de campagne dirigé par le Secrétaire général, le Pr. Alphonse Djédjé Mady, nommé Directeur national de campagne », a-t-elle dit aux militants d’Andé avant de leur préciser que ce comité national est relayé au niveau de chaque département ou commune par les Directions départementales ou communales de campagne présidées par les Délégués départementaux ou communaux. « La Direction régionale de campagne du Moronou qui couvre l’ensemble de la Délégation départementale du parti dans notre région est donc l’émanation de cette organisation planifiée et voulue par le Président Henri Konan Bédié dans un souci d’efficacité et d’actions de proximité. L’objectif de ce comité est de faire participer tous les militants à la campagne mais dans l’ordre et le respect des structures hiérarchiques mises en place », précisera-t-elle en donnant la nomenclature de l’équipe locale de campagne qui se compose de « 1 Bureau de campagne, 12 Comités Techniques dont un Secrétariat permanent, 08 structures sous-préfectorales ». Puis, Mme la Déléguée fera savoir aux militants que « le Bureau de Campagne comprend : le Directeur de campagne, les 08 responsables sous-préfectoraux, la Présidente départementale de l’UFPDCI, le Président départemental de la JPDCI, et le Secrétaire permanent. Ce bureau est prolongé au niveau sous-préfectoral par 8 structures de campagne couvrant les 8 sous-préfectures de la région. La coordination des activités des comités sous-préfectoraux ou départementaux est assurée par un Secrétaire permanent. Véritable plaque tournante de l’équipe locale de campagne ». Ce bureau fonctionne 24H sur 24, 7 jours sur 7, et est appuyé par 11 Comités techniques chargés de conduire les réflexions et proposer les axes d’actions dans les domaines spécifiques et techniques qui sont « la stratégie, la communication et la presse, la formation, les finances, les élections, la mobilisation et l’organisation, la logistique, les relations avec la chefferie, la sensibilisation, la santé et la sécurité. « Sans un minimum d’organisation et de rigueur dans la gestion de cette vitalité qui fait notre force, nous courons le risque d’aller dans tous les sens y compris dans les sens contraires. Ce qui annihilerait tous les efforts déployés. C’est pourquoi nous avons choisi des hommes et des femmes pour animer ces structures, à charge pour eux de conduire des équipes de militants dynamiques pour travailler sur le terrain. Le choix des hommes à tous les niveaux peut toujours être sujet à débat, mais une fois le choix opéré, le bon militant, animé d’un esprit de discipline, se doit de s’y conformer et de travailler du mieux qu’il peut pour le triomphe de la cause commune », recommandera Mme Tehoua avant d’asséner : « C’est pourquoi, il ne viendrait à l’idée d’aucun militant de contester le choix du Directeur national de campagne fait par le Président Bédié en la personne du Pr. Alphonse Djédjé Mady. En effet, c’est au Premier responsable, en fonction des critères d’efficacité et des objectifs de résultats, qu’il appartient d’opérer le choix des hommes ». Puis, Mme la Déléguée va s’attaquer aux fauteurs de troubles au sein du PDCI-RDA dans le Moronou. « Je voudrais lancer un appel à la sérénité et à la vigilance à tous les militants du Moronou. Les pêcheurs en eau trouble continuent dans leurs man?uvres ; mais nous voyons tous leur dos désormais. Oui, nous voyons le dos de ce groupe se prétendant envoyé par Djédjé Mady et qui tient un langage bizarre dans la région. Qui sont ces PDCI qui vont de village en village pour dénigrer non seulement les responsables du parti à la base, leur déléguée, mais aussi le plus illustre d’entre nous ? Qui sont ces PDCI qui se répandent dans les journaux munis de pamphlets et d’interviews incendiaires contre leurs responsables ? Qui sont ces PDCI qui ne comprennent pas que l’intérêt du parti est dans la cohésion qui permettra au PDCI de traduire dans les urnes en faveur de Henri Konan Bédié, l’important travail d’identification réalisé par la délégation départementale ? Ce ne sont certainement pas des PDCI bon teint ! On ne peut se réclamer du PDCI-RDA et de Bédié et se soustraire à cette organisation méthodique de la campagne voulue par le Président du Parti lui-même, à plus forte raison la contester. On ne peut pas non plus prétendre battre campagne pour le PDCI-RDA, mobiliser sous ce couvert des militants, pour ensuite dénigrer le Président du Parti », lâchera-t-elle très irritée devant ces agissements de bas étage. « Il n’y a pas et il n’y aura pas deux équipes de campagne du PDCI-RDA, ici dans le Moronou. Il y a une seule équipe avec ses démembrements dans chaque sous-préfecture. Que tous ceux qui aiment Bédié et le PDCI-RDA viennent y travailler pour qu’ensemble nous construisions la victoire. Ce dont il s’agit pour l’heure, c’est la victoire du candidat Henri Konan Bédié à l’élection présidentielle et le temps presse. En ce qui nous concerne, vous devez savoir que nous sommes très déterminés et que tous ceux qui travaillent à la déstabilisation de la délégation et de l’équipe de campagne du Président Bédié, nous trouveront sur leur chemin. Ils nous trouveront sur leur chemin, même s’ils se couvrent parfois du manteau du PDCI RDA », a-t-elle lâché en guise d’avertissement pour clore ce chapitre de militants caméléons. Puis, elle a présenté M. Assoumou Méa Eugène, responsable de la campagne du Candidat Henri Konan BEDIE dans la sous-préfecture de Andé.
Article publié le samedi 5 septembre 2009
711 lectures

Infos par pays