L'artisanat nigérien
Dernières publications dans cette catégorie
 .  L'artisanat équitable - lundi 13 octobre 2008
 .  Une histoire de la croix d'Agadez - lundi 13 octobre 2008
 .  Touaregs du Niger Un peuple nomade et pastoral - lundi 13 octobre 2008
Plus...
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 7960

Témoignage de la diversité des peuples qui fondent la société nigérienne, l’artisanat porte la mémoire de traditions nomades et de traditions sédentaires.
Chaque ethnie, chaque région cultive avec fierté son savoir-faire séculaire dans sa spécialité.
Orfèvrerie, maroquinerie, tissage, broderie et vannerie sont autant de trésors qui s’éveillent sous les mains talentueuses des artisans nigériens.

La maroquinerie
Les nigériens ont acquis depuis des siècles une maîtrise inégalée du cuir depuis le tannage jusqu’aux finitions.
La tradition peulh a fait des Haoussa et des Touareg de remarquables maroquiniers (hommes et femmes ont chacun leurs spécialités).
Sandales, sacoches de cuir traditionnelles (assemblage de fines lanières colorées), sacs à main, sacs à dos, ceinturons, poufs, boîte à encens, bijoux… rivalisent de qualité.

Les bijoux
Le travail de l’argent et de l’or n’a pas de secret pour les bijoutiers touareg.
Les mythiques croix d’Agadez ne sont qu’un aspect du talent des orfèvres nigériens qui excellent dans la création de parures et de bijoux ciselés.

Les tissus, vêtement et broderies
Les brodeurs haoussa ont une réputation inégalée tout comme les tisserands d’origine Djerma reconnus pour leur talent à confectionner les couvertures de mariage en coton, véritables tapisseries qui accompagnent la femme nigérienne tout au long de sa vie.
Les tisserands peulh créent également des toiles aux motifs géométriques monochromes pour confectionner des vêtements colorés, brodés sur du tissu indigo.

Le tressage
Technique traditionnelle et manuelle des femmes touareg, qui est aussi utilisée pour la confection des nattes qui couvrent leurs cases.
La matière première est le tagait (feuille du palmier doum) traité, cuit et coloré par les artisanes elles-mêmes.

De nombreux autres objets marquent les traditions artisanales nigériennes : sculptures de pierre de talc, poteries en argile rouge, objets en bois - dont les lits touareg - qui constituent autant d’idées originales de décoration.
Article publié le lundi 13 octobre 2008
7960 lectures
Accès rapide
Presse nigérienne
Nos partenaires