Une histoire de la croix d'Agadez
Dernières publications dans cette catégorie
 .  L'artisanat équitable - lundi 13 octobre 2008
 .  Une histoire de la croix d'Agadez - lundi 13 octobre 2008
 .  Touaregs du Niger Un peuple nomade et pastoral - lundi 13 octobre 2008
Plus...
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 5806



L'origine de la croix d'Agadez ? Voici la version que nous en a donnée Harouna, une après-midi de novembre 2005, à l'ombre d'un acacia entre l'Adrar Tamgak et l'Adrar Chiriet, en bordure du Ténéré et de l'Aïr.

La croix d'Agadez serait un message d'amour.
Un jeune homme voulait déclarer sa flamme à la jeune fille de son cœur mais il ne savait comment faire car celle-ci était enfermée chez elle. Il eut l'idée de faire appel au forgeron du village. Il faut savoir que le forgeron a une place très importante dans la société touarègue car c'est lui qui fabrique les instruments de cuisine, qui usine toutes les pièces métalliques dont on peut avoir besoin et qui fabrique aussi les bijoux pour les femmes. A ce titre, il a le droit d'entrée dans toutes les familles avec qui il commerce, et même en cas de guerre, il est de ceux dont la vie est préservée. C'est dire son importance.

Ainsi donc notre forgeron se voit confier la mission de transmettre un message d'amour. Comment faire ? Comment dire son amour en toute discrétion ? Ce sera un bijou qui portera le message AMOUR.

AMOUR se dit T(o)R(a) en tamachek, qui se représente par les signes + et O. (cf. http://www.mondeberbere.com/langue/tifinagh/ ) Là, il vous faut regarder le dessin qu'Harouna a fait dans le sable pour comprendre comment l'agencement des lettres + et O se combinent pour donner l'ébauche de la croix d'Agadez, les fioritures autour étant là pour maquiller un message trop explicite, et peut-être aussi pour faire plus joli. Voilà, il ne restait plus qu'à notre forgeron à trouver un prétexte pour aller dans la demeure de la belle, lui glisser discrètement le bijou dans la main et la mission était accomplie.

Auteur : PM Allart
Article publié le lundi 13 octobre 2008
5806 lectures
Accès rapide
Presse nigérienne
Nos partenaires