rdc

Accueil
rdc

Baisse de la production minière et métallurgique de la Rdc en 2005

Dernières publications dans cette catégorie
 .  200 millions de dollars octroyés par Londres à la RDC - dimanche 13 septembre 2009
 .  200 millions de dollars octroyés par Londres à la RDC - jeudi 10 septembre 2009
 .  Déficit d’assistants en pharmacie - mardi 8 septembre 2009
 .  Polémique sur la chute du franc congolais - dimanche 30 août 2009
 .  Une charte pour les PME - mercredi 26 août 2009
Plus...
Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 1545

 :Les statistiques de la société minière Gécamines révèlent une baisse de 13,2 % de la production minière et métallurgique de la Rdc en 2005, soit 14.880 tonnes contre 19.737 tonnes en 2004

La production minière et métallurgique de la République Démocratique du Congo a enregistré une baisse de 13,2 % en 2005, soit 14.880 tonnes contre 19.737 tonnes en 2004, indiquent les statistiques 2005 de la GECAMINES.

Le cuivre et le zinc ont respectivement enregistré 5.200 et 3.000 tonnes en 2005, tandis qu’en 2004, cette production était de 8.851 et 5.067 tonnes. La baisse de la production du métal rouge qui remonte à 1990, est due principalement à l’effondrement de la mine de Kamoto en 1990, à Kolwezi, ainsi qu’à la situation de guerre dans la partie Orientale de la RDC. Les experts de l’administration des mines ont indiqué à l’ACP que la restructuration en cours de la GECAMINES avec le financement de la Banque mondiale à travers le COPIREP (Comité de pilotage de la réforme des entreprises publiques), a permis de mettre à la retraite environ 10.000 travailleurs. Ces derniers ont bénéficié d’un décompte final pour leur réinsertion dans la société, rappelle-t-on.

Développer le secteur agricole pour réduire la pauvreté

Le développement du secteur agricole rural, dont dépend directement plus de 60 % de la population congolaise est le meilleur gage pour la réduction de la pauvreté, indique-t-on des sources proches du ministère de l’Agriculture.

Cette réduction de la pauvreté constitue l’un des objectifs du millénaire, qui recommande aux gouvernements des pays en développement d’affecter à ce secteur près de 100% de leurs budgets. Selon la Banque Mondiale, 10 % d’augmentation de la production agricole se traduit par une baisse d’environ 7 % du nombre d’individus vivant en dessous du seuil de pauvreté.

Les résultats sont de loin supérieurs à ceux qu’offrent d’autres secteurs de l’économie. Dans le cas spécifique de la RDC, dotée d’énormes potentialités agricoles, le développement de ce secteur passe par la promotion effective et concertée des cultures de base que sont le manioc, la banane, le maïs, le riz, le soja et l’arachide comme cultures émergentes, souligne-t-on.
Article publié le mardi 14 février 2006
1545 lectures

Infos par pays