gabon

Accueil
gabon

Politique / « La Côte d 'Ivoire est de retour sur la scène internationale », déclare le président Ouattara

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 1210

 :
Yamoussoukro, 21 mai (GABONEWS) - Le nouveau chef de l'État ivoirien, Alassane Dramane Ouattara(ADO), a déclaré lors de son investiture ce samedi à Yamoussoukro, capitale administrative, que la « Côte d'Ivoire est de retour sur la scène internationale » à la suite de dix (10) ans de crise non sans inviter ses compatriotes à « reconstruire » le pays et de le « porter aux nouvelles frontières du développement et de la prospérité »


Devant plus d'une vingtaine de dirigeants africains dont le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, de son homologue français, Nicolas Sarkozy, du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki moon, du patron de la Banque Mondiale et de nombreuses autres délégations venues de par le monde, le numéro un ivoirien a évoqué une « nouvelle espérance » après avoir exprimé une « très grande reconnaissance aux pays amis, aux organisations sous-régionales (CEDEAO) continentales (UA, UE)  et internationales » devant l'engagement qu'ils ont pris afin que la Côte d'Ivoire retrouve son rang sur la scène africaine et mondiale.


A ce titre, il a tenu à saluer à travers Nicolas Sarkozy l'engagement de la France sous mandat de l'ONU qui a permis de « sauver de nombreuses vies » et que Français et Ivoiriens partageaient la même « vision historique » et d' « avenir » sans omettre de mentionner le président des Etats Unis, Barack Obama, dont la détermination a abouti au rétablissement de la démocratie en vue d'une paix durable.


Dans le même registre, il a rendu un hommage à son « frère » Blaise Compaoré, président du Burkina Faso, facilitateur du dialogue inter ivoirien.


TRIOMPHE DE LA VERITE


ADO a ainsi exprimé la « gratitude du peuple ivoiriens envers le monde entier » qui fait a montre d'un « extraordinaire courage pour le triomphe de la vérité ».


Les ovations ont suivi l'énoncé des noms de ceux qui ont contribué à cette sortie de crise.


Séquence émotion encore lorsque le principal orateur a rendu hommage appuyé à ses prédécesseurs. Feu Félix Houphouët Boigny, premier président, présenté comme un « grand sage et grand bâtisseur de la Côte d 'Ivoire moderne ». Selon le nouveau président ivoirien, pour le père de l'indépendance, la « paix n'était pas une simple contingence » mais une « stratégie de développement ».


Autre personnage de premier plan cité par ADO, l'ancien président Henri Konan Bédié (HKB), appelé « grand frère » et dont il a loué le « sens élevé du devoir, son attachement à la paix, son soutien constant ».


Toutefois, l'histoire retient que les deux hommes qui ont fait front commun face à Laurent Gbagbo s'étaient combattus au plus fort de l'ivoirité; un concept qui visait en particulier à éloigner M. Ouattara de la gestion du pays. Depuis, ADO et HKB sont les poids lourds du rassemblement des Huphouëtistes pour la paix. Une plate-forme, véritable machine électorale, qui a conduit au succès du 28 novembre 2010, date de la présidentielle remportée par l'ex-premier ministre


Ce dépassement des égos a été souligné par le nouveau locataire de la présidence ivoirienne. A.D. Ouattara, dans son discours ce samedi a déclaré qu'au delà de la cérémonie de son investiture, il s'agissait de célébrer le rassemblement de la Côte d 'Ivoire.


ADO GARANT D’UNE COTE D’IVOIRE LAIQUE


Dans cet élan,tout en se gardant de faire mention de son prédécesseur le plus immédiat Laurent Gbagbo, il s'est solennellement engagé pour la réconciliation et s'est présenté comme le « garant d'une Côte d'Ivoire laïque » et le président de « tous les Ivoiriens » avant de préciser que son avènement au pouvoir ne constituait pas une « victoire d'un camp sur un autre, mais la fraternité retrouvée » en invitant les uns et les autres cultiver le « vivre ensemble ». Il s'agit d’un « vaste chantier », a-t-il concédé.


L'homme qui a appelé de ses vœux la « naissance d'un Ivoirien nouveau » s'est engagé pour la réconciliation  par le dialogue,  la justice, la discipline et  le travail  pour se libérer de la dépendance » en insistant que « chacun fasse l'effort d'aller vers l'autres avec les conditions d'une paix durable ».


Dans un air de campagne électoral, il est aussi revenu sur les fondamentaux de son projet de société où, sur 5 ans, il entend achever le renforcement de l'armée, introduire de nouveaux programmes d'instruction civique, doter le pays d'institutions fortes.


Parmi les préoccupations du président autrement appelé "ADO, solutions"  figurent également les plus démunis, l'appui aux entreprises durement touchées par la crise. Il n'a pas exclu les « femmes qui verront leur rôle rehausser dans l'équilibre de la société ».


NOUVEAU GOUVERNEMENT DANS QUELQUES JOURS


Pour la mise en œuvre de ses actions, Alassane Ouattara a promis pour les tout prochains jours, la formation d'un gouvernement d'union composé de toutes les principales forces politiques et des membres de la société, déterminés et disciplinés devant « une tâche ardue ».


Tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la Fondation Houphouët Boigny, ce discours a été chaleureusement accueilli par les invités, les milliers d'ivoiriens et d'autres ressortissants de la sous-région venus assister à l'investiture du nouveau patron de la locomotive ouest-africaine.


Son appel à la Côte d'ivoire qu'elle se « réconcilie et se rassemble » a déjà été entendu. Dans la salle, on notait la présence effective d'Amadou Coulibaly, président de l'Assemblée nationale, l'un des barons du régime Gbagbo et figure de proue du Front Populaire Ivoirien.


Autre signe patent, la prise d'armes qui a suivi la cérémonie. En qualité de chef des armées, ADO a vu défiler les Forces Républicaines de Côte d‘Ivoire (FRCI) sans clivages, prélude à la nouvelle armée après la déchirure, la partition du pays.


MANIFESTATIONS DANS LE CALME


Les manifestations se poursuivent pour l’heure dans le calme et encadrées par d’importantes mesures de sécurité prises par les éléments des FRCI et  l’ONUCI soutenus par des gendarmes français dotés de chiens spécialisés dans la détection d’objets dangereux.


Il est prévu ce soir, un diner au palais du président Félix Houphouët Boigny précédés d’une cérémonie œcuménique à la Basilique Notre Dame de la Paix, ici à Yamoussoukro.


Puis, le public sera invité à un concert pour le « rassemblement » avec  le groupe Magic Système auréolé de ses 14 disques d'or et Ismaël Issac, une des nombreuses vedettes ivoiriennes des années 90.


GN/RA/11

  Articles Recents
Article publié le dimanche 22 mai 2011
1210 lectures

Accès rapide

Infos par pays