centrafrique

Accueil
centrafrique

Ubu déchaîné

Dernières publications dans cette catégorie
 .  Les Broto et Trokodé - vendredi 18 mars 2005
 .  Les Pygmées de BAYANGA - vendredi 18 mars 2005
 .  Les Pygmées AKA - vendredi 18 mars 2005
 .  Ubu déchaîné - vendredi 18 mars 2005
Plus...
Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 957

 :La vie culturelle à Paris est dense et à la portée de toutes les bourses. Il suffit d'ouvrir les journaux les revues et de vouloir sortir de chez soi.

Les artistes africains ont pu se faire une place à force de travail et de persévérance. Parmi eux les musiciens sont les plus nombreux et les plus courus notamment par notre communauté.

Je peux vous assurer que des talents s'expriment dans beaucoup d'autres domaines. C'est le cas au théâtre.

Sans être du métier du spectacle, mon épouse s'attache à faire en sorte que la famille reste au fait des productions artistiques y compris négro-africaines de Paris.

A tous ceux qui n'ont pas le temps ou qui ont le flegme, je conseille le Théâtre international de langue française.

Ubu, toute ressemblance avec la réalité est pure coïncidence ? Attention j'arrive de Centrafrique cher Monsieur, pas de provocation", lance une voix. Tout le monde éclate de rire, ce rire franc et communicatif qui caractérise les Africains.

Le jeu scénique en quelques mots : "Revenant d'Afrique "polonaise", le père et la fille d'Ubu débarquent à Paris avec l'idée de s'intégrer au pays "des hommes libres" en se faisant esclaves. Cédant peu à peu à leur tendance au despotisme, ils ne tardent pas à devenir plus corrompus que les corrompus et après maintes péripéties se propulsent aux plus hauts sommets. Ubu roi est devenu président !

"Dans le prolongement de Ubu Toujours, le Sanza Théâtre, troupe interafricaine, met une nouvelle fois en scène les personnages créés par Alfred Jerry pour représenter par delà les frontières, ce que la bêtise a de plus cruel en une satire caustique de l'Afrique mais aussi de la France..."

Les acteurs : Irène-Pélagie Koumba, Adolphine Milandou, Alphonsine Ngau-Domingo, Odile Wanuke, Beno Kokou Sanvée, Kagni Alem Djrodo, Jean-Clément Doukaga, Jean-Lacroix Kanga, Léonard Ndaguéré, Franck Ndakouzou.

Cette œuvre a été considérée parmi les plus belles créations du Festival d'Avignon Off de 1999.

Vous avez donc double raison d'aller au théâtre : voir une belle pièce et apprécier ces compatriotes qui, en faisant bien leur travail porte haut le nom de notre pays si malmené par les hommes poliques.

Ala londo ala goué na théâtre na a fami.

J.P


Article publié le vendredi 18 mars 2005
957 lectures

Infos par pays