centrafrique

Accueil
centrafrique

La campagne de sensibilisation sur l’enregistrement des naissances à l’état civil se poursuit

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 393

 : Madame Fitta –Kona Marie Josèphe, 1ère conseillère à la mairie du 3ème arrondissement de Bangui, que la communauté de Yakité a été victime des plusieurs cas des incendies et des pillages des maisons privant toute génération de leurs actes  des naissances, c’est le cas des enfants scolarisés qui ne disposent pas d’acte de naissance.   « En effet, le Ministère de l’Administration de l’Administration  du Territoire de la Décentralisation du Développement Local (MATDDL) à travers CIVIPOL qui est l’agence de mise en œuvre du projet a lancé depuis le début du mois de février 2023, une vaste campagne de collecte d’information pour identifier les enfants scolarisés dans les écoles de Bangui, Bimbo ,et Bégoua qui ne disposent pas d’actes de naissances afin de les appuyer à les avoir » a déclaré Madame Fitta –Kona Marie Josèphe.   Elle a précisé que l’opération consiste  plus concrètement à préparer les dossiers des enfants afin de les soumettre à la justice qui devrait établir les jugements supplétifs qui permettront à ces enfants d’être enregistrés à l’état civil de la commune de naissance et de poursuivre leur scolarisation ,notamment pour l’inscription à l’école secondaire, il s’agit d’une phase importante dans le processus de reconnaissance des droits des enfants selon le communiqué de presse Action Pilote-projet Européen  d’appui à la modernisation de l’état-civil en République Centrafricaine.   Rappelons que cette 1ère phase de la campagne de sensibilisation organisée par le  gouvernement centrafricain, financée par le 11ème Fond Européen de Développement (FED), a regroupée les parents d’élèves de Koudoukou, Gbaya Dombia, l’école mixte des Castors, et de Yakité.    
Article publié le mardi 4 avril 2023
393 lectures

Infos par pays