centrafrique

Accueil
centrafrique

Réforme constitutionnelle, vive tension entre Arthur Piri et Frédéric Inamo

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 116

 :


 

Bangui (République centrafricaine) – La réforme constitutionnelle, un sujet qui divise dans l’entourage du Président de la République. De l’animosité aux échanges verbaux frôlant les rixes, la division sous fond de haine devient de plus en plus la règle de vie courante au sein de la famille biologique et politique de Touadera. Les cousins, les oncles et neveux du chef de l’État, se ddéchirent entre eux. C’est le cas du ministre du Développement de l’énergie et des Ressources hydrauliques, monsieur Arthur Bertrand Piri et neveu du Président de la République qui est en ce moment à couteau tiré avec son cousin Frédéric Inamo, Directeur général de la douane centrafricaine.

Frédéric Inamo, Directeur général de la douane centrafricaine. Photo: Éric Ngaba. Copyright2018CNC.  

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mardi 22 novembre 2022

 

Vive tension entre le ministre Arthur Piri et Frédéric Inamo, DG de la douane

 

Annoncé publiquement pour la première fois en avril 2022 lors des travaux du dialogue républicain, le projet de la réforme constitutionnelle voulue par le Président de la République pour sa dynastie, ne fait pas de l’unanimité à plusieurs niveaux. D’abord au sein du gouvernement, puis à la présidence de la République ainsi que dans l’entourage familial du Président de la République.

Le cas le plus patent et dernier en date, est celui du ministre Arthur Bertrand Piri et le DG Frédéric Inamo qui sont actuellement à couteau tiré. Le premier accuse le second de faire le double jeu en faveur de la France et refuse de s’afficher publiquement. L’homme va même plus loin pour dire à son cousin Inamo que lors de la marche du samedi 22 octobre en faveur de la réforme constitutionnelle, il n’a pas été vu parmi les manifestants, et n’a donné suffisamment sa contribution financière.

Selon le propre terme du ministre Arthur Bertrand Piri, monsieur Frédéric Inamo « se livre à un jeu qui consiste à protéger ses arrières et avenir politiques et expose les autres ».

« Alors que les autres s’exposent publiquement, lui, il se cache. C’est un filou », regrette monsieur Arthur Bertrand Piri.

À lire aussi : Le pouvoir de Bangui et ses alliés font désormais recours à la prière pour sauver leur régime

 

Inamo, le traitre

 

D’après nos informations, ces échanges verbaux ont profondément joué sur la tension artérielle du DG Frédéric Inamo, l’obligeant à se rendre en France début novembre pour son contrôle médical. Mais derrière lui, c’est tout un tas de critiques à son égard.

Un cadre du MCU au ministère des finances, contacté par la Rédaction, raconte : « Inamo sait qu’avec Pris, les relations ne passent plus bien comme avant. Mais il a préféré de prendre son vol sur Air France pour, soi-disant, aller faire son bilan à Paris. Mis en réalité, c’est pour aller raconter tous nos projets aux conseillers de Macron ».

Affaire à suivre…

À lire aussi : Arnaque sur les réseaux sociaux, plusieurs milliers des jeunes centrafricains escroqués, des centaines de millions emportés

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 





Article publié le mardi 22 novembre 2022
116 lectures

Infos par pays