Actualités : Congo

Congrès du PCT : Mvouba comme Nkonta

« Mwinda » l’avait annoncé de longue date. Le Congrès du PCT prévu du 21 au 25 juillet 2011 ne devrait être qu’une chasse au Mvouba car on sait d'ores et déjà que la montagne accouchera d'une souris.


Incapable de ramener son neveu Wilfrid Nguesso lequel refuse mordicus (1) de fondre son Club 2002-Pur au sein du PCT (ce qui devrait se traduire par la démission de ce Club de Adelaïde Mougany, ex Moundelé Ngolo, et celle de d’Emilienne Raoul, lesquelles tiennent à leur fromage gouvernemental) Sassou devrait néanmoins réussir, sans trop de difficultés à dégommer Isidore Mvouba du secrétariat général du parti au profit de Rodolphe Adada ou d’un autre cacique du pouvoir.Il faut dire que le destin de Mvouba ressemble furieusement à celui  du général Prosper Nkonta Mokono, éternel chef d’état-major général adjoint des forces armées congolaises. En effet voilà un officier dont Sassou a eu besoin pour aller déloger Pierre Anga dans la forêt d’Ikonongo. Depuis lors, il avalé toutes les couleuvres, voyant des officiers moins gradés que lui être promus chef d’état-major. Ainsi de feu Yves Motandeau, nommé chef d’état-major alors qu’il était encore colonel, Nkonta étant lui général et déjà en place au poste de chef d’état-major général adjoint. Un scénario reproduit presque à l'identique avec l’actuel titulaire du poste.Isidore Mvouba, secrétaire général par intérim du PCT semble bien parti pour imiter Prosper Nkonta, à moins que Sassou, par charité chrétienne, ne lui crée un poste honorifique, à titre de lot de consolation ou camoufle son favoritisme tribal en créant une pseudo direction collégiale, en attendant un vrai remaniement à la tête du PCT avant les législatives de 2012.Mvouba et Nkonta, même combat donc. Un point commun les unit : ils ne sont pas nés sur les rives de l’Alima. Pourtant Mvouba parle couramment la langue oyo, mieux qu’un natif de la contrée. Hélas, il y a de ces tares rédhibitoires qui vous poursuivent toute une vie…(1) Christel Nguesso, chef de Pôle des jeunes Républicains (PJR) et Edgar Nguesso, colonel au sein des Forces armées congolaises, mais chef de l’association politique Agir ensemble pour le Congo (AEC) devraient eux écouter papa et tonton, à l'inverse de Wilfrid Nguesso.





************

Mvouba par-ci Mvouba par-là : Redevance ou pas redevance
L’incident nous a été rapporté il y a quelques semaines par une fidèle lectrice de " Mwinda " ayant assisté à la scène.Alors qu'une passagère d'Air France s’apprêtait à embarquer dans un avion en partance pour Paris, à la fin de ses vacances au Congo, elle a été interpellée par des agents de l’ANAC, sommant cette dernière de payer 13 500 FCFA au titre d’une obscure redevance dont elle n’avait jamais entendu parler auparavant. De fait devant elle, chacun payait sans broncher, mis à part un jeune qui accepta de ne payer que 5 000 FCFA puisque, disait-il, c’est tout ce qui lui restait.La dame refusa catégoriquement de payer avertissant qu’elle préférait s'abstenir de prendre son vol plutôt que de se faire arnaquer. Elle éleva suffisamment la voix, tempêta de sorte que tout le monde fut alerté. Puis d'un air décidé elle partit s’asseoir dans un coin. Le temps passa, l’heure du décollage approchait. Survint alors un prétendu chef de l’ANAC qui demanda ce qui se passait. Hors d’elle, la dame menaça que si on continuait à l’embêter avec ces 13 500 F, elle allait leur faire une belle publicité sur Internet et en particulier sur... « Mwinda ». Le personnel de l’ANAC échangea des regards, se retira et revint en expliquant à la dame que finalement son « cas » avait été examiné et qu’il était temps qu’elle embarque. Une décision qui ne fut pas du goût de ceux qui avaient déjà payé et qui demandèrent qu’on les rembourse...Moralité : si on vous embête, dégainez " Mwinda " !Tout ceci pour dire que des nouvelles redevances ont été instituées par l'Agence Nationale de l'Aviation Civile (ANAC), sur instruction du ministre de tutelle, un certain Mvouba ; cela en contradiction flagrante avec l'annulation ordonnée à cet effet en date du 20 juin 2011, par le Ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille Public. Ambiance !


Pauvre Mvouba : tout ministre d'Etat qu'il est, responsable d'un " pôle ", plus personne ne le respecte...Lire à ce sujet la Déclaration des Organisations de la Société Civile sur l’instauration d’une nouvelle redevance de l’aviation civile.


***************


Des savants bien de chez nous


Ne désespérons pas de l'Afrique : des savants travaillent dans l'ombre et ne demandent qu'à apparaître en pleine lumière. La preuve ci-dessous dans " les mystères de l'Afrique " ((photos de Michel Mpandi).
















Article publié le vendredi 22 juillet 2011
11282 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 11282
Chargement...