Actualités : Congo

Diaspora actualités (24)

Vive le Sud-Soudan libre ! Demain samedi 9 juillet auront lieu les célébrations d’un nouvel Etat africain. Le Sud-Soudan, dont la capitale est Juba.


Après plus d’un demi-siècle de guerres entre les rebelles sudistes et les gouvernements successifs de Khartoum, un conflit qui a dévasté la région, et causé des millions de morts¸ les Sud-Soudanais fêteront aux côtés de trente dirigeants, la naissance de leur nation. Parades militaires, prières, et cérémonie durant lesquelles le drapeau de la République sera hissé devant Salva Kiir, premier président du pays, sont prévus au programme. Que vive le Sud-Soudan libre !


***************


Quand Sassou se réfère à la colonisation !
« Nous n’accordons pas une grande importance au bruit qui se fait à l’extérieur au sujet de la gestion de nos ressources et de nos avoirs, surtout lorsqu’il s’agit de donneurs de leçon qui sont restés des siècles en Afrique et qui ont passé leur temps à exploiter les peuples d’Afrique. On peut multiplier les exemples, après un siècle de colonisation, nous avons eu à peine 15 MW installés au barrage du Djoué, rien d’autre. Le Congo n’avait aucun kilomètre de routes bitumées en dehors de quelques rues à Brazzaville, Pointe-Noire et deux ruelles à Dolisie. Nous n’avons pas encore réussi mais nous nous efforçons de créer les conditions du développement en mettant en place les quelques infrastructures de base que nous venons de visiter. Nous poursuivrons notre chemin calmement. D’ailleurs, l’atteinte par le Congo du point d’achèvement de l’initiative des pays pauvres très endettés ainsi que l’exécution du programme très dur des institutions de Bretton Wood témoignent des progrès réalisés ».Qui a prononcé ces fortes et originales paroles ?  Sassou pardi !Notre commentaire - Ah bon ! Il y avait « à peine 15 MW installés au barrage du Djoué » ? Et comment se fait-il qu’il n’y avait pas de délestage dans la fourniture d’électricité et que la compagnie Unelco à l’époque (l’ancêtre de la SNE) fonctionnait si bien ? Et si par hasard le colon avait simplement adapté les moyens aux besoins ? Le gars qui a prononcé ces paroles, cette idée lui a t-il seulement traversé l'esprit ? Reconnaissons néanmoins un point sur lequel le " bâtisseur infatigable " a raison : le colon aurait dû penser à construire un gymnase à Oyo et un aéroport militaire à Ollombo...Plus sérieusement, et sans vouloir défendre la colonisation, notons qu'il est pitoyable de voir le bâtisseur du Mausolée de la Honte comparer le Congo d’aujourd’hui à celui des colons, plus de cinquante ans après l'indépendance, là où chacun aurait imaginé qu’il aurait pris pour modèle la Corée du Sud par exemple, qui était au même niveau de développement que le Ghana en 1960 ; ou simplement le Sénégal et même le Burkina Faso, pays où le Congo envoie ses étudiants alors qu'on aurait pu imaginer l'inverse !


Quant à la référence au statut octroyé de " pays pauvres très endettés ainsi que l’exécution du programme très dur des institutions de Bretton Wood [qui] témoignent des progrès réalisés "... on craint qu'il n'ait toujours rien compris.


***************


Les nouvelles priorités de Sassou
Lors du dernier conseil des ministres Sassou a fixé les priorités de son gouvernement  pour l’année 2012 :- mise à la portée de tous les résidents au Congo (communes, chefs-lieux des départements et des districts), des soins de santé adéquats et de l’électricité ;- construction des infrastructures de production et/ou de distribution de l’électricité ;- construction des nouvelles infrastructures pour la navigation fluviale ;- la réhabilitation de toutes les écoles primaires publiques, et tous les collèges et lycées publics des communes et chefs-lieux des districts, et leur dotation en tables bancs et matériel didactique ;- réhabilitation de l’université Marien Ngouabi ;Notre commentaire - Et nous qui croyions que tous ces chantiers étaient d'ores et déjà achevés ! Sassou ne nous avait-il pas promis que son septennat connaîtrait l’industrialisation du Congo ?


Encore heureux qu'il ne nous ait plus refait le coup de " agriculture priorité des priorités ", " autosuffisance alimentaire en l'an 2000 ", " opération coup de poing santé "...


***************


Hissein Habré livré à Idriss Deby par Wade ?
Le Sénégal extradera lundi prochain Hissène Habré vers le Tchad, qui souhaite le juger pour des atrocités commises durant ses huit années au pouvoir de 1982 à 1990, a annoncé vendredi le gouvernement tchadien.


Le président sénégalais Abdoulaye Wade a informé son homologue tchadien Idriss Déby que Hissène Habré serait mis lundi dans un avion en direction du Tchad, ont ajouté les autorités tchadiennes, qui s'engagent à respecter les droits de l'ancien dirigeant (Reuters).


Notre commentaire - Mais qu'est ce qui lui prend, l'ancêtre Wade, un membre de l'influent du syndicat des chefs d'Etat africains à fouler au pied la Teranga et à livrer aujourd'hui un de ses pairs ? En voilà un mauvais signal adressé aux amis, qui risquent de subir le même sort un jour... Sassou, fais quelque chose !


***************
Le " chemin d’avenir " en marche !
Il n y a pas que la lampe à pétrole  qui témoigne au Congo que le " chemin d’avenir " est bel et bien en marche dans ce pays.L’incendie qui s’est déclaré fin juin au lycée technique de Brazzaville, suite à un court-circuit électrique, nous apprend que le Congo est bien sorti du Moyen-âge et s'engouffre à pas de géant dans l'industrialisation (lire ci-dessus).Ayant attendu en vain l’arrivée des sapeurs-pompiers et par manque d’eau dans l’établissement, le proviseur du lycée et quelques courageux se sont armés de... sable ramassé dans la cour de récré pour affronter le feu. Une heure plus tard, le pire était évité.


Quant aux sapeurs-pompiers on les attend toujours. Sans doute viendront-ils un jour, quand ils auront enfin fini par trouver de l'eau dans le fleuve Congo...


***************

En attendant Antou et Denis
Denise Bucumi Nkurunziza, 42 ans, épouse du président du Burundi au pouvoir depuis six ans a été ointe et est devenue pasteur. Pasteur d’une église évangélique dans laquelle son mari, fervent chrétien n’hésite pas à venir chanter, au sein de la chorale.


Bucumi Nkurunziza


Le président Pierre Nkurunziza a rendu hommage à sa femme :


" Quelque chose vient de changer profondément, non seulement dans ma propre famille aujourd'hui, mais aussi dans notre pays. Quelqu'un vient de me dire que c'est aussi une première mondiale. Je crois qu'on devrait applaudir fort ".


Au Congo ne désespérons pas. Après le marxisme léninisme et la maçonnerie, qui sait, un jour, Antou et Denis ?










Article publié le samedi 9 juillet 2011
10029 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 10029
Chargement...