Chargement...

rdc

Accueil
rdc

Santé : lancement imminent de la mutuelle de santé Mavimpi | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 1313

 :Le Collectif d’ONG de la Société civile du secteur de l’agriculture, l’éducation et la santé (Cosces) s’active dans la mise en œuvre de la mutuelle de santé Mavimpi. Ce projet est appuyé par  l’ONG Cuso International dans le cadre du projet Voice (Programme des volontaires pour la coopération internationale et l’autonomisation).

En prévision au lancement de la mutuelle de santé Mavimpi, une journée d’information avec les leaders de quartiers, membres du Cosces a été organisée dans la salle  de conférences du COSCES à Kinkole dans la commune de la N’Sele dans l’objectif d’expliquer aux participants les activités que réalise le comité d’initiatives dans le cadre des préparatifs du lancement de la mutuelle de santé.Au cours de cette journée, Eric Demers, volontaire canadien s’est appesanti dans son intervention sur le concept « mutuelle de santé », sur ses bénéficiaires  et les mécanismes pour en devenir membre. Il s’est également étendu sur les types d’adhésion, la période dite d’observation, la gestion d’une mutuelle de santé ainsi que les types de soins qui sont pris en charge. Tout en mettant l’accent sur  quelques principes fondamentaux d’une mutuelle de santé tels que l’entraide et solidarité, démocratie, adhésion volontaire, absence de but lucratif, épanouissement de la personne ainsi que la dynamique d’un mouvement social, Eric Demers a fait savoir aux participants qu’une mutuelle de santé est une association volontaire et sans but lucratif, dont le fonctionnement repose sur la solidaritéentre les adhérents. Au moyen de cotisations des membres, poursuit-il, la mutuelle mène, pour eux et leurs familles, les actions de prévoyance, d’entraide et de solidarité dans le financement des soins de santé.

La communauté invitée à s’approprier le projet

Quant à la présidente du Conseil d’administration du COSCES, Me Marie Mutinga Kyet, elle a invité les leaders de quartiers à s’approprier ce projet pour le bien-être des familles membres.Tout en appelant les membres au sens de responsabilité qui doit les caractériser, Marie Mutinga souligne que les piliers fondamentaux d’une mutuelle  sont la solidarité et la participation démocratique. Quant au comité d’initiatives composé de neuf membres sous la direction de Bertin Salumu, Marie Mutinga l’a invité  à œuvrer pour le respect du calendrier des activités prévus jusqu'au mois de décembre.

 

 

 


Article publié le mercredi 15 juin 2016
1313 lectures

Infos par pays