coteivoire

Accueil
coteivoire

PRESIDENTIELLE DU 29 NOVEMBRE Ce que prépare la jeunesse du CAP UR-LG

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 1154

 :

lundi 10 août 2009


 






Le président national de la coordination de la jeunesse de la Conférence Cap unir pour la réélection de Laurent Gbagbo (CAP UR-LG), Abdalah Coulibaly, a animé une conférence de presse samedi 8 août dernier au complexe culturel Baron plus de Yopougon. Au cours de cette conférence, il a annoncé une opération d’envergure dénommée ?’opération kokoko’’. « Nous allons aller au contact des Ivoiriens. C’est une opération de corps à corps. Nous n’aurons pas de problème sur le terrain et ce sera l’occasion pour le peuple de Côte d’Ivoire de montrer son vrai visage d’hospitalité. Nous n’avons pas peur, nous avons confiance en cette nation, en ce peuple », a affirmé M. Coulibaly. Il a lancé cette opération en rassurant la jeunesse que tout est mis en ?uvre pour sa réussite. « Au plan de la documentation tout est prêt. 2241 personnes, des têtes de pont, ont été bien identifiées. Nous allons bientôt lancer notre site Internet. Tous les Ivoiriens qui militent au CAP UR-LG sont sur le terrain, ils sont prêts », a assuré M. Coulibaly. En sus, le président de la jeunesse du CAP UR-LG a annoncé pour bientôt la tenue d’un séminaire pour expliquer et transcrire dans plusieurs niveaux de langue la charte républicaine sur les fondements du soutien au chef de l’Etat à la prochaine présidentielle, produite à l’issue d’un colloque organisé par le CAP UR-LG à Yamoussoukro, les 29, 30 et 31 juillet dernier. Se félicitant de l’implantation de sa structure dans la presque totalité du pays. A l’en croire, « on ne quitte même pas Yopougon qu’on a déjà des milliers de membres. Le travail est fait de façon rationnelle ». Et, même s’il a regretté que l’opération qu’il a lancée souffre déjà de certaines velléités de plagiat, il a avoué que son mouvement restera concentré sur le produit qu’il veut vendre à la Côte d’Ivoire. « Notre arme, ce sera notre produit, Laurent Gbagbo. Il ne nous fera pas défaut », a-t-il soutenu, invitant le président de la République à donner le coup d’envoi de sa campagne présidentielle. « Nous attendons son appel. Nous ne menons aucune bataille pour un poste de direction de campagne, c’est un appel du c?ur pour que le signal nous parvienne. Nous n’avons pas besoin qu’on nous donne une responsabilité pour faire ce travail. Gervais Coulibaly fait ce travail sans rien attendre en retour », a-t-il déclaré, ajoutant que « l’objectif du CAP UR-LG n’est pas forcément d’être au-devant ». Il a fait remarquer que c’est à Laurent Gbagbo seul de choisir celui qui dirigera sa campagne. Sur la question du sondage de l’institut français TNS/Sofres, il a indiqué que ce n’est que « la photocopie d’une situation réelle », restant malgré tout réaliste : « les sondages ne sont pas les élections, ne tombons pas dans le syndrome Tony Blair en Angleterre ou encore Lionel Jospin en France. Ce ne sont que des intentions », a-t-il souligné.*
Article publié le jeudi 8 octobre 2009
1154 lectures

Infos par pays