coteivoire

Accueil
coteivoire

San Pedro - Oudaye offre une école à Poro

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 811

 :En décembre dernier, la population de San-Pedro avait organisé une fête en hommage au FC San-Pedro, club de D3 monté en Ligue 2. A cette occasion, Oudaye Chaloub, président-fondateur dudit club, avait promis la réalisation d'une école primaire pour Poro, village situé à 8 km de San Pedro qui, aux premières heures, a mis ses installations au service de la deuxième formation de la petite cité portuaire. Depuis samedi dernier, l'on est passé de la parole à l'acte.

La pose de la première pierre de cette école a eu lieu en présence du ministre de l'Education nationale, Gilbert Bleu Lainé, des autorités politiques, administratives et coutumières du Bas-Sassandra. On notait également la présence de l'Ambassadeur du Liban en Côte d'Ivoire, S.E.M Ali Ajami, du président de l'Union libanaise culturelle mondiale en Côte d'Ivoire, du Cheick Kobeissi Abdul Menhem, Imam de la Communauté libanaise en Côte d'Ivoire.

A travers ce don, le président-fondateur du FC S veut offrir l'opportunité à tous les enfants de Poro et de San Pedro d'aller à l'école. "C'est parce que mon père m'a scolarisé que je suis devenu aujourd'hui ce que je suis. A travers cet acte, je voudrais lui rendre hommage. Je veux à mon tour, donner la chance à tous les enfants de Poro et de toute la Côte d'Ivoire d'aller à l'école.

Cet acte n'est peut-être pas énorme. Mais il représente la modeste contribution de la communauté libanaise au développement de Poro", s'est exprimé Oudaye Chaloub par ailleurs président de la Communauté libanaise de San-Pedro. Tour à tour, le chef du village de Poro, le maire de San-Pedro, Nabo Clément et le ministre de l'Education nationale, Gilbert Bleu Lainé ont salué ce geste et surtout remercié le donateur. Tous ont reconnu la portée sociale de cette action qui permettra à la jeunesse de Poro en particulier et à celle de San Pedro en général de quitter l'obscurantisme.

De Bouaffo


Article publié le lundi 13 avril 2009
811 lectures

Infos par pays