La famille c'est nous
Dernières publications dans cette catégorie
 .  Organisation Politique du Cameroun - mardi 11 janvier 2005
 .  Diaspora: Le CODE porte les plaies du Cameroun à la Commission Européenne - mardi 11 janvier 2005
 .  Rencontre Fru Ndi-Joseph Owona, inédit ! - mardi 11 janvier 2005
Plus...
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 3350







 



Depuis 2 ans les sketchs de 5 minutes de « La famille c’est nous » divertissent les téléspectateurs. Entretien avec Clément Anatovi Serge, alias Tchatcho, créateur de « la famille c’est nous ».


FOFO : Quand est née « la famille » ?



TCHATCHO : Cette formation a été mise en place le 6 juin 2009. « La famille c’est nous » signifie nous tous, c’est à dire tous les nigériens, nous formons une même famille.



 



FOFO : Comment t’es venu ce concept ?



TCHATCHO : J’aime la comédie depuis mon plus jeune âge. A l’école je participais à toutes les fêtes scolaires de mon école en tant qu’acteur. Je suis aller à Cotonou, là bas j’ai intégré un groupe de jeunes qui jouait des sketch. Je suis aussi resté 3 mois en Côte d’Ivoire ou là aussi j’ai adhéré à une troupe de théâtre. Au Niger j’ai fait un stage au niveau de Tal-TV. C’est comme ça que je me suis fait ma petite expérience. Parallèlement à la comédie j’ai fait des études de communication, j’ai un BTS d’Etat en communication, une licence en marketing et je poursuis actuellement des cours de master 2 en communication. C’est grâce à cette double compétence, le théâtre et la communication que je me suis lancé dans la réalisation. 



 



FOFO : Quels messages véhiculez-vous à travers vos sketchs ?



TCHATCHO : Nous touchons les thématiques de la corruption, de l’éducation, de la paix, la solidarité, la religion. Nous suivons également l’actualité de près. J’ai beaucoup de sources d’inspirations, partout ou je regarde je trouve l’inspiration.



 



FOFO : Ou en est la série depuis deux ans ?



TCHATCHO : Depuis 2009 une cinquantaine d’épisodes ont été diffusés sur la Télévision Ténéré. Présentement j’en ai une centaine d’autres déposés sur papier. Je profite de cette interview pour vous informer que j’ai écrit un court métrage de 45 minutes en 2010 pour la chaine Canal 3 Niger, ce film s’appelle ‘La Morale’, il a déjà été diffusé sur cette chaine.



 



FOFO : Comment as-tu réussi à convaincre RTT de diffuser ta série ?



TCHATCHO : Avant je bossais à l’aéroport, un jour j’y ai rencontré la directrice générale de la chaine qui devait voyager. Je lui ai parlé de mes ambitions et elle a accepté de me recevoir à son retour. A son retour je lui ai soumis mon projet en lui demandant de produire et de diffuser mes réalisations. Elle a accepté mais elle a ajouté qu’on ne devait rien attendre de plus d’elle. Elle a été très claire. C’est pour cela que nous n’avons jamais été payé pour ce que nous avons fait jusqu’à ici. Je remercie RTT qui continue a mettre le matériel à notre disposition mais je souhaites que l’on établisse un contrat pour que nous puissions gagner quelque chose de notre travail.



 



FOFO : Ca veut dire que tous les comédiens de ma famille jouent gratuitement ?



TCHATCHO : Avant je donnais des frais de motivation aux artistes avec ce que je gagnait en travaillant à l’aéroport mais aujourd’hui je n’ai plus de boulot. J’aimerais vraiment que la RTT nous aide, ne serait-ce qu’en nous trouvant des sponsors. En effet notre série passe trois fois par jour, 7 jours sur 7 sur cette chaine.



 



FOFO : A part « Ma famille », tu as d’autres projets ?



TCHATCHO : Je projette de pousser un peu plus en avant. C’est à dire de réaliser des courts et longs métrages. J’ai déjà écrit cinq films. Je recherche un partenariat avec la chaine Africable. L’objectif s’est d’arriver à avoir notre propre matériel cinématographique afin d’être indépendant.



 



FOFO : On vous a vu aussi sur scène.



TCHATCHO : Oui, le 14 mai 2011 nous avons donné un spectacle à la MJC Djado Sékou. Ca a été un vrai succès, on a fait 800 entrées. Je suis également rappeur, mon groupe s’appelle Block d’Acier mais je me retrouve plus dans la comédie que dans le rap.



 



FOFO : « La famille c’est nous », c’est qui ?



TCHATCHO : Actuellement nous sommes cinq membres actifs : Tonton Cheik, Bazé, Ali, Aïda, une nouvelle que l’on vient d’intégrer et moi-même.






lundi 26 décembre 2011








Article publié le vendredi 13 janvier 2012
3350 lectures
Accès rapide
Presse nigérienne
Nos partenaires