Commémoration de la Journée mondiale de l'action humanitaire : assistance aux personnes vulnérables
Dernières publications dans cette catégorie
 .  SANTE AU NIGER : Généralités - vendredi 21 janvier 2005
 .  PEV NIGER 2003 un record jamais atteint - vendredi 21 janvier 2005
 .  Séjour à Niamey des hauts cadres de l’OMS dans le cadre de l’éradication de la poliomyélite - vendredi 21 janvier 2005
Plus...
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 2244

Jeudi, 20 Août 2009 07:36 Le Représentant résident du Fonds des Nations Unies pour l'enfance, (UNICEF) , M. Akhil Iyer, assurant l'intérim du coordonnateur du Système des Nations Unies, a livré, hier, un message du Secrétaire général des Nations Unies à l'occasion de la première Journée mondiale de l'action humanitaire, proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies et qui sera désormais célébrée le 19 août de chaque année.



La cérémonie s'est déroulée dans la salle de conférence du PNUD, en présence des représentants des organismes internationaux et de plusieurs autres invités. Le thème  retenu pour cette première Journée est : "Fournir l'aide malgré les risques". 


Dans l'allocution qu'il a prononcée à cette occasion, M. Akhil  Iyer, a indiqué que cette Journée est avant tout, l'occasion de s'engager de nouveau à aider tous ceux qui sont vulnérables, les sans voix et les marginalisés et ceci, où qu'ils soient. Telle est la mission première de la communauté humanitaire, a-t-il précisé. Cette journée est aussi l'occasion de rendre hommage à l'héroïsme du personnel humanitaire, ces milliers d'hommes et femmes qui viennent d'horizons très divers, mais partageant la conviction que la souffrance d'un être est la responsabilité de chacun.


Selon le Coordonnateur du système des Nations Unies par intérim, la date du 19 août marque aussi l'anniversaire de l'attaque perpétrée contre le bureau de l'ONU à Bagdad (le 19 août 2003), au cours de laquelle 22 hommes et femmes hautement motivés, dont le grand humanitaire qu'était Sergio Vieira de Mello, ont trouvé la mort.


Leur exemple, a dit M. Akhil Iyer, devait continuer de nous inspirer et nous devrons être déterminés à poursuivre leur mission.  Le Représentant par intérim du coordonnateur du Système des Nations Unies a cité pour ce faire le cas de la Fondation Sergio Vieira de Mello : elle vient de créer un prix annuel en son nom, en hommage aux services éminents rendus en matière de règlement pacifique des conflits. M Akhil a poursuivi en disant que "comme Sergio et les autres valeureux collègues qui ont perdu la vie en cette effroyable journée, le personnel humanitaire se rend dans des régions en crise pour apporter son aide. Pour lui, un conflit oublié ne saurait exister.


Pour accomplir sa noble tâche (défier le danger lors de catastrophes et de guerres), il a besoin de notre aide. Il faut que nous nous employions sans relâche à assurer sa sûreté, sa sécurité et son   indépendance". En effet selon le coordonnateur par intérim du système des Nations Unies, la Journée mondiale de l'action humanitaire vise à mettre en lumière ceux qui sont dans le besoin, afin qu'ils reçoivent l'assistance qu'ils méritent. Redoublons donc d'efforts pour atteindre cet objectif, a-t-il conclu.

< Préc  
Article publié le jeudi 20 août 2009
2244 lectures
Accès rapide
Presse nigérienne
Nos partenaires