A bâtons rompus avec HAMA, Un ancien de la maison !
Dernières publications dans cette catégorie
 .  Nasser Tanimoune - vendredi 21 janvier 2005
 .  Hassane Boukary - mardi 25 janvier 2005
 .  A bâtons rompus avec HAMA, Un ancien de la maison ! - vendredi 17 novembre 2006
Plus...
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 4666

Ils étaient tout juste 4 employés : Le Représentant résident Maurice Gervais, un Canadien, une Assistante administrative Madame Eling, une Malgache, un chauffeur-commis Malien du nom de Minkaila Dallo et Hama lui-même chargé du courrier.
Cette organisation reflétait l’essentiel des activités du bureau qui consistait à relayer les directives du siège et assurer le travail de relations publiques et de suivi des dossiers de projets qui n’étaient guère nombreux.
Avant l’arrivée de l’actuel Représentant, le Mauritanien, Ousmane Diagana six patrons vont se succéder au bureau de Niamey. Il s’agit : - de l’Allemand, Helmut Sanger (1985/88 ); - de l’Américain, Whitney Foster (1988/91) ; - du Tanzanien Abdoul Hadj ( 1992/ 96) - du Ghanéen Edouard Brown (1997/2000) - de l’Américain Geoffrey Bergen (2000/2003) - du Français Vincent Turbat (2003/ 2006) C’est dire que Hama en a des souvenirs. Comme il le dit lui-même, des bons comme des mauvais.
‘’Avant, comme nous n’étions pas très nombreux, on formait une équipe plus soudée et l’on ne faisait pas de différence entre les patrons et le personnel subalterne ! Et puis, on organisait plus souvent des rencontres en dehors du bureau avec nos familles respectives.’’ Hama se souvient encore d’un fameux déjeuner entre le personnel de la Banque et le Président Ali Chaibou, Chef d’Etat du Niger de l’époque ! Aujourd’hui les gens semblent trop absorbés par leur travail et il y’a moins de convivialité dans les rapports.
D’autre part, le système de remboursement actuel des frais médicaux n’est pas très pratique. Il faut également déplorer le fait que le taux d’intérêt de prêt au personnel ait considérablement augmenté.

C’est entre 1990/2000 que la Banque a beaucoup recruté et que le bureau s’est agrandi jusqu’à atteindre le nombre actuel de 24 employés !


Evidemment il y’a eu des améliorations dans certains domaines. Notamment au niveau salarial du fait des effets induits de la dévaluation et des enquêtes salariales.

Mon vœu le plus cher, conclut Hama, est que l’on donne plus d’occasion de formation au ‘’petit personnel’’. Et mon rêve, après 25 ans de carrière est d’avoir un jour l’occasion de visiter les Etats-Unis dont on parle tant au bureau.
Propos recueillis par
Paul Dossou Yovo Ibrahim Cheick Diop
Article publié le vendredi 17 novembre 2006
4666 lectures