rdc

Accueil
rdc

Libye : le Conseil de sécurité de l’ONU soutient le comité de pilotage pour les élections | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 868

 :Le Conseil de sécurité des Nations unies a appelé les autorités et les institutions libyennes à organiser des élections indépendantes et transparentes dans l’ensemble du pays courant cette année. Dans une déclaration commune, les quinze membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé leur attachement à un processus politique inclusif, mené et contrôlé par la Libye, ainsi que leur soutien au peuple libyen pour qu'il choisisse ses dirigeants par le biais d'élections. L'envoyé des Nations unies pour la Libye, Abdoulaye Bathily, a dévoilé les détails de son initiative visant à organiser, cette année, les élections tant attendues en Libye. 

Le Conseil de sécurité a exhorté toutes les parties prenantes à s'engager pleinement, de manière constructive, transparente et dans un esprit de compromis avec l'envoyé des Nations unies et à respecter les garanties relatives à l'indépendance et à l'intégrité du processus électoral inclusif et des résultats des élections. Il a également appelé les autorités et les institutions libyennes à organiser des élections impartiales dans l'ensemble du pays en 2023. L'initiative de l'ONU a reçu le soutien du chef du gouvernement d'unité basé à Tripoli, Abdul Hamid Dbeibeh, et du président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Menfi.  Le président du Haut Conseil d'État basé à Tripoli, Khaled el-Mechri, a également déclaré que son assemblée avait la ferme volonté politique d'organiser les élections.

La Libye est en proie à des troubles depuis 2011, date à laquelle Mouammar Kadhafi a été chassé du pouvoir. La situation s'est aggravée depuis mars dernier, lorsque la Chambre des représentants de l'Est de la Libye a nommé un nouveau gouvernement présidé par l'ancien ministre de l'Intérieur, Fathi Bashagha. Le premier ministre Abdul Hamid Dbeibeh, l'une des deux personnalités qui revendiquent le pouvoir et l'autorité en Libye, insiste sur le fait qu'il ne cédera le pouvoir qu'à un gouvernement issu d'un "parlement élu", ce qui fait craindre que la Libye ne bascule à nouveau dans la guerre civile.


Article publié le mardi 21 mars 2023
868 lectures

Infos par pays