cameroun

Accueil
cameroun

Jean René Atangana Mballa : « Nous avons un partenaire pour la fourniture des gazons synthétiques »

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 2369

 :

Tout en revenant sur le déroulement des compétitions nationales, le premier vice-président de la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot) s’explique sur le fonctionnement de l’Association et il lève un pan de voile sur les relations’’ tendues’’ avec la tutelle.



Camfoot: Monsieur le président quelle lecture faites-vous sur les dix journées du 47ème championnat de première division ?

Jean René Atangana Mballa : Aujourd’hui de l’avis de tous les acteurs, le championnat se déroule sans incident, toutefois en ce qui me concerne, je ne suis entièrement pas satisfait, car toutes les conditions ne sont pas remplies pour organiser un championnat de bonne qualité au Cameroun.

Camfoot: Concrètement qu’est-ce qui manque ?

Jean René Atangana Mballa : Quand je parle de conditions, il y a d’abord les problèmes d’infrastructures ensuite les difficultés liées au fonctionnement des équipes et on n’oublie pas la situation des joueurs. Jusqu’ici tout se fait de façon vraiment hasardeuse alors qu’en principe notre championnat aujourd’hui ne devrait plus avoir à rencontrer tous ces problèmes.

Camfoot: Est-ce que la fédération n’a pas sa part de responsabilité dans tout cela, parce que vous ne respectez pas vos propres textes vis-à-vis des clubs ?

Jean René Atangana Mballa : Certes c’est la fédération qui gère le football, c’est elle qui gère les compétitions, c’est normal quelle soit indexée, mais il faut comprendre que c’est aussi une affaire collective. Les clubs sont d’abord des associations qui doivent prendre toutes les dispositions pour leur fonctionnement. A une certaine époque très récente, on avait beaucoup de supporters qui participaient financièrement à la vie de des équipes, maintenant lorsque vous approchez ces clubs, on a l’impression que ceux-ci sont parfois abandonnés à leur seul dirigeant parce que le caractère associatif n’y est plus.

Camfoot: Quelle est votre réaction suite à l’élimination des clubs Camerounais en coupes africaines ?

Jean René Atangana Mballa : Je ne suis pas surpris que nos clubs soient éliminés. Vous savez quant même comment ça se passe, une équipe de football, c’est un groupe des gens qui jouent ensemble pendant plusieurs saisons. Malheureusement ici chez nous, à cause à cause de l’exode des joueurs, les équipes manquent de stabilité. Vous allez au stade, les joueurs que vous voyez ce dimanche sont partis deux ou trois dimanches après. Il est donc pratiquement difficile quelque soit l’entraîneur de mettre une équipe en place avec des joueurs qui ont besoin de moyens pour nourrir leur famille. Ce qui n’était pas le cas quand nous jouions au football, on était tous élèves ou étudiants, on n’avait pas de responsabilité familiale et à la limite, on jouait au football simplement pour le plaisir. Or maintenant ce n’est plus la même chose. Quand des parents ont un enfant qui joue un peu au football, surtout qu’il ne peut plus aller à l’école, ils l’encouragent à jouer au football et quand il a la possibilité d’aller en Europe, ce sont eux même qui achètent les billets d’avion. Voilà l’environnement du football au Cameroun contrairement en Afrique du Nord où les équipes disposent de structures professionnelles, si bien que pour qu’un joueur de la Tunisie ou de l’Égypte parte en Europe, il faut qu’il soit un joueur vraiment confirmé et la négociation se fait de façon officielle.

Camfoot: Pourtant, on accuse la Fecafoot d’être complice des départs à la pelle de nos jeunes joueurs, on pense à l’ACPD qui se plaint tout le temps ?

Jean René Atangana Mballa : Il y a un peu de mauvaise foi dans cette histoire. J’ai été secrétaire général, j’ai réuni les membres de l’ACPD je leur ai demandé de me montrer un seul dossier d’un joueur qui est parti avec la complicité de la Fecafoot, aucun ne l’a fait. Il faut le dire ici, je crois qu’on accuse très facilement la fédération. Selon les textes qui régissent les transferts des joueurs, lorsqu’un joueur sort du Cameroun et qu’il trouve une


Article publié le lundi 24 avril 2006
2369 lectures

Infos par pays