burkina

Accueil
burkina

CASEM du ministère de la Défense 2023 : Le foncier et la loi de la programmation militaire en ligne de mire - leFaso.net

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 425

 :Le ministère de la Défense et des anciens combattants (MDAC) tient son Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) extraordinaire de l’année 2023 du 20 au 22 décembre 2023 à Ouagadougou.

Initialement prévu deux fois dans l’année, ce Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du ministère de la Défense et des anciens combattants tient en une séance extraordinaire pour l’année 2023. Cette rencontre a deux objectifs au menu. Il s’agit d’examiner la mobilisation et la sécurisation du foncier des Forces armées nationales (FAN) ; et l’évaluation de la mise en œuvre du Plan stratégique pour la réforme (PSR) des forces armées nationales et de la Loi de programmation militaire (LPM) 2018-2022.

Selon le ministre de la défense et des anciens combattants, le général de brigade Kassoum Coulibaly, la défense de la patrie exige une mobilisation et une veille stratégique de tous les instants. « La préparation à l’emploi des forces, leur mise en condition opérationnelle, le renforcement de leurs capacités demeurent une quête et une mission permanente qui nécessite de la réflexion stratégique, de l’anticipation et de la prospective », a-t-il indiqué.

Selon le ministre de la défense et des anciens combattants, le général Kassoum Coulibaly, il est important pour les FAN de disposer de domaines pour mener à bien leurs activités Au Burkina Faso, les FAN possèdent à ce jour environ 380 terrains disséminés sur le territoire national couvrant une superficie totale de 10 000 hectares. Cependant, à en croire le ministre, ces terrains pourraient être l’objet de contestations de propriétaires terriens et de conflits avec les habitants des zones et localités concernées. « Par ailleurs, la restructuration actuelle des FAN, la stratégie de maillage sécuritaire du territoire en cours et les projets de production agricole, ont créé de nouveaux besoins importants en terrains », a confié le général de brigade Kassoum Coulibaly.

Pendant trois jours, les participants vont réfléchir sur les deux aspects d’intérêt stratégique En ce qui concerne la mise en œuvre du plan stratégique de réforme 2018-2022 de la Loi de programmation militaire (LPM), le patron de la défense a notifié qu’une commission a produit des rapports d’évaluation et d’analyse accompagnés de propositions pour l’élaboration éventuelle d’une nouvelle loi.

En présidant l’ouverture des travaux, le ministre de la défense a invité les participants à se prononcer sur l’opportunité d’élaborer une nouvelle Loi de programmation militaire (LPM) par une recommandation.

Cryspin Laoundiki Lefaso.net
Article publié le jeudi 21 décembre 2023
425 lectures

Infos par pays