burkina

Accueil
burkina

5e journée communautaire des loisirs : Une occasion de promouvoir la paix, la cohésion et la résilience

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 826

 : Le dimanche 24 septembre 2023, l’Institut supérieur des sciences de la santé et du développement humain (ISSDH) a accueilli la 5e édition de la journée communautaire des loisirs, organisée par la direction générale des loisirs (DGL). Cette manifestation sportive et culturelle a réuni des centaines de participants venus de diverses communautés. Le thème retenu pour cette année était « Pour un Burkina de cohésion, d’inclusion sociale et de résilience, pratiquons le sport ».

La suite après cette publicité (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Le jeu de scrabble était au programme de la journée. La journée a débuté par un cross populaire qui a mobilisé. Ensuite, les amateurs de jeux traditionnels et modernes ont pu se mesurer dans différentes disciplines telles que le Maracaña, la pétanque, les jeux de carte, le scrabble ou le jeu de dame. La finale en jeu de Maracaña a opposé l’équipe des Mossi-Samo à celle des Bissa-Gourounsi. L’équipe des Samos-Mossi s’est imposée sur la marque de 1 à 0. En mettant ensemble des parents à plaisanterie, la direction générale des loisirs, initiatrice de l’activité entend renforcer les liens entre les différentes communautés.  

Le directeur général des loisirs, Vohoun Tamini, s’est félicité du succès de cette 5e édition qui a permis de créer un espace de convivialité, de détente et d’échange entre les différentes communautés. Il a souligné l’importance du sport comme vecteur de paix, de cohésion et d’inclusion sociale dans un contexte marqué par le stress et la crise sécuritaire. Il a également salué la résilience des populations qui font face aux défis du développement avec courage et détermination.

Vohoun Tamini (droite) a salué l’engagement des participants. Renforcer les liens « C’était une journée véritablement remplie. Cette année, nous avons voulu mettre l’accent sur la paix, la cohésion et l’inclusion sociale. Nous sommes dans un contexte où le stress gagne de plus en plus les populations, il était de bon ton que nous puissions organiser cette cinquième édition pour pouvoir déstresser les gens, renforcer les liens sociaux entre les différentes communautés vivant dans notre pays qui est également un gage de paix dans notre pays », estime Vohoun Tamini. Pour lui, le Burkina Faso fait preuve de résilience.

« La résilience des populations est plus que jamais promue quand on sait que la crise sécuritaire est d’actualité. Nous sommes appelés au plus haut sommet de l’Etat à la résilience totale à tous les niveaux », ajoute-t-il. Il invite les participants à continuer à pratiquer le sport régulièrement pour leur bien-être physique et mental, et à cultiver l’esprit de fraternité, de solidarité et de tolérance.

Écouter l’article
Article publié le mardi 26 septembre 2023
826 lectures

Infos par pays