burkina

Accueil
burkina

MORT CONFIRMEE DE PRIGOJINE : Quel avenir pour Wagner ? - Editions Le Pays

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 291

 :Le comité d’enquête russe a confirmé, le 27 août dernier, par expertise génétique, la mort de Evgueni Prigojine, patron du groupe paramilitaire russe Wagner, dont l’avion s’est écrasé le 23 août dernier en territoire russe. Le doute n’est donc plus permis sur la disparition de l’ancien bras droit du président russe, Vladimir Poutine, devenu récemment son ennemi à abattre. Si le doute a été levé sur la mort de Prigojine, il reste, cependant, des zones d’ombres sur les circonstances exactes du crash qui lui a été fatal. Que s’est-il passé ? Une erreur de pilotage ?  L’avion a-t-il été abattu par une bombe ou un missile sol air ? Dans la mesure où les enquêteurs n’ont pas encore donné les causes réelles du crash, on ne peut que se perdre en conjectures.  En tous les cas, avec la confirmation de la mort de l’homme qui était au centre de plusieurs conflits armés à travers le monde avec ses mercenaires à la réputation sulfureuse, une page de l’histoire se tourne. Quel avenir pour Wagner ? Le groupe paramilitaire va-t-il survivre à son géniteur ? Que va faire l’Etat russe, des milliers de mercenaires de Wagner ? On le sait, les lois russes ne permettent pas aux autorités de la fédération de Russie, d’employer des mercenaires dans le cadre de la coopération bilatérale.  Alors, comment le pays s’y prendra-t-il pour que les nombreux contrats de Wagner, surtout en Afrique, ne soient pas rompus ? D’autres groupes paramilitaires prendront-ils le relais ou bien Wagner renaîtra-t-il de ses cendres avec un autre conseil de direction ?  Les Etats tels que le Mali, la Centrafrique, la Libye qui collaborent avec le groupe Wagner, doivent-ils se faire du mouron ?

 


Article publié le mardi 29 août 2023
291 lectures

Infos par pays