burkina

Accueil
burkina

Burkina: Bientôt 244 boutiques témoins pour freiner la flambée  des prix des produits de première nécessité | AIB - Agence d'Information du Burkina

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 86

 :Burkina-Société-Sécurisation-Céréales

Burkina: Bientôt 244 boutiques témoins pour freiner la flambée  des prix des produits de première nécessité

Ouagadougou, 01 juillet 2021(AIB)- Le gouvernement Burkinabè envisage l’ouverture de 244 boutiques témoins dans toutes les communes du pays pour faciliter l’accès des produits de grande consommation aux populations et limiter la flambée des prix.

«Le gouvernement envisage poursuivre le renforcement des actions en cours notamment l’ouverture de 244 nouvelles boutiques témoins afin de couvrir toutes les communes du pays pour ravitailler la population en céréales à hauteur de 175 200 tonnes par an » a indiqué le Secrétaire général du ministère en charge du commerce, Boubacar Traoré.

Selon M. Traoré, les actions que le gouvernement a entreprises contribuent à limiter la flambée des prix des produits de grande consommation, mais  aussi à faciliter leur accès aux populations.

Il s’exprimait jeudi, lors d’une conférence de presse sur l’évolution des prix des produits de grande consommation au Burkina Faso.

Pour Boubacar Traoré, cette flambée des prix de céréales (riz, mais, mil, sorgho) s’explique notamment par la crise sanitaire qui touche le monde entier depuis 2019 et la crise sécuritaire nationale qui a occasionné le déplacement des populations de certaines zones agricoles vers des centres urbains.

« A cette double crise, il convient de relever que les hausses du cours mondial de certains produits importés et du cours du dollar américain expliquent une hausse des prix de revient de certains produits de grande consommation importés comme le riz » a ajouté le secrétaire général.

Comme solution, il assure que le gouvernement a entrepris des actions pour  contrer cette situation de flambée des prix visant à limiter ses effets  sur le pouvoir d’achat du consommateur.

«L’intensification des opérations de contrôle des prix des produits de grande consommation, de janvier à juin 2021  a permis de contrôler 13 559 commerçants parmi lesquels 444 ont enfreint la règlementation ».

M.Traoré affirme que «ces contrevenants ont été verbalisés ».

Pour le Secrétaire général, sa structure (ministère du Commerce) renforce le dialogue avec les acteurs pour maintenir les prix des transports  malgré l’augmentation du prix du carburant ainsi que celui du ciment.

Agence d’information du Burkina

ao-rak/ata/ak

 

 


Article publié le vendredi 2 juillet 2021
86 lectures

Infos par pays