algerie

Accueil
algerie

Histoire des Marocains d'Algerie

Dernières publications dans cette catégorie
 .  20 Août 1955/20 Août 1956 : Deux dates, un tournant dans l’histoire - jeudi 20 août 2009
 .  Paroles de pieds-noirs - dimanche 2 août 2009
 .  « L’émancipation dans l’histoire » : compléments documentaires - dimanche 2 août 2009
 .  Frantz Fanon, la négritude et l’émancipation - lundi 27 juillet 2009
 .  Histoire des Marocains d'Algerie - mardi 18 mars 2008
Plus...
Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 1597

 :ADMEA-EUROPE et l'AMA. Association de Défense des Marocains Expulsés d’Algérie et l'Association des Marocains d'Algerie.

Lettre publique aux médias
Nous, l’association de défense des marocains expulsés d’Algérie ( ADMEA), voulons attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur la tragédie qu’à connue la communauté marocaine d’Algérie suite aux conflits politiques qui perdurent entre les deux pays ( Algérie et Maroc). Nous voulons dénoncer à travers les médias les actions de violences exercées par les autorités algériennes, en représailles à des conflits politiques, sur la communauté d’origine marocaine de ce pays, une communauté vivant paisiblement et légalement, depuis plusieurs générations. Notre action s’inscrit dans la lutte contre les violations des droits de l’homme que subit les populations civiles sans défense en temps de guerre ou lors des conflits et discordances politiques . Pour comprendre le drame survenu en 1975 et gardé en silence depuis plus de 30 ans, il est indispensable de retracer brièvement l’histoire de cette la communauté longtemps occultée.

La communauté marocaine en Algérie est la plus ancienne des communautés de ce pays ; de ce fait beaucoup de ces familles ont perdu au fil des générations tout lien avec leur pays d’origine, le Maroc. En outre les mariages mixtes sont venus fondre cette communauté dans la société Algérienne.
L’indépendance de l’Algérie a eu pour effet de plonger les familles d’origine marocaine dans l’ostracisme et l’exclusion aggravés par les multiples conflits Algéro/Marocains dont le premier remonte à Octobre 1963. Ce conflit appelé ‘la guerre des sables’ a été déclenché suite au refus des pouvoir publics algériens d’honorer leur engagement pris avec le Maroc concernant la modification des frontières au profit de ce dernier. Le conflit armé n’a duré que quelques jours avant de prendre fin sur un statut quo, mais ses retombées sur les marocains d’Algérie ont été importantes. En effet, en 1963, des centaines de familles ont été expulsés vers le Maroc et spoliés de leurs biens. Ces familles se sont retrouvées complètement démunis dans un pays inconnu pour la plupart d’entre elles, et où elles ont été livrées à elles-mêmes. Aucune structure d’accueil n’a été mise en place au Maroc excepté des tentes dressées a cet effet pour l’hébergement et quelques vivres distribués les premiers jours de leur arrivée. Ces expulsions ont été occultées d’un côté comme de l’autre. Les expulsions les plus douloureuses ont été celles des familles mixtes qui ont été dépecées selon une règle aussi simpliste qu’ignoble: les enfants suivaient toujours le père. Lorsque ce dernier était marocain, il était expulsés avec les enfants considérés marocains au même titre que leur père. La mère restait en Algérie. Lorsque c’était la mère qui était marocaine, elle était expulsée seule. Car elle seule était étrangère. Le Maroc a dénoncé timidement ces expulsions.






Malgré des accords de paix signés, les relations sont restées tendues entre les deux pays. Après 1963 d’autres expulsions ont eu lieu mais moins importantes en nombre que la précédente. Elles s’opéraient sur dénonciation ou règlement de compte. Là, également, les familles n’avaient le droit d’emporter que les vêtement qu’elles portaient sur elles.



Le conflit de 1975 concernant le Sahara dit à l’époque occidentale a été le plus dramatique pour la communauté marocaine d’Algérie. Le 8 décembre 1975 alors que les 2 pays étaient au bord de l’affrontement militaire, des milliers de familles d’origines marocaines ont été déportées manu militari, à la frontière. La chasse aux marocains a été déclenchée un jour de fête( Aïd Al-Adha dite fête du mouton). Ce jour là, la police algérienne a fait irruption chez des familles marocaines qui fêtaient paisiblement l’aïd pour les arracher de chez elles et les déporter au Maroc où beaucoup ne connaissaient plus personne. Les couples mixtes étaient éclatés selon la règle précitée. La c
Article publié le mardi 18 mars 2008
1597 lectures

Infos par pays