tchad

Accueil
tchad

Tchad : Me. Max Loalngar visé par une tentative de destitution de la présidence de la LTDH

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 388

 : Le COC l'aurait suspendu de ses fonctions et aurait désigné un président intérimaire, tout en rétablissant le coordinateur national, qui est l'un des anciens employés de la LTDH, licencié par ses soins il y a peu pour faut lourde. Pour Me. Max Loalngar, c'est une pure forfaiture et une manœuvre destinée à poursuivre la dilapidation des maigres ressources de l'organisation car en vertu des statuts et du règlement intérieur de la LTDH, le président est élu par le congrès et non par un collège de conseillers pouvant décider de son sort. Il précise que le président intérimaire n'est pas désigné mais détient ses prérogatives de l'empêchement du président élu. Il a ajouté qu'il n'y aurait de président intérimaire si le titulaire n'est empêché. Le président de la LTDH trouve hallucinant qu'une équipe, soucieuse du bon fonctionnement de son organisation, suspende son président simplement pour son activisme et en se basant sur des affirmations gratuites et mensongères. Il rappelle qu'il n'entend pas se soumettre aux prétendues résolutions du 23 août 2021 et n'entend pas se rendre complice de malversations au préjudice de l'organisation. Me. Max Loalngar se dit prêt à faire face à la justice si jamais les commanditaires de ces résolutions ne sont pas d'accord avec ses affirmations. Me. Max Loalngar est également le coordinateur de Wakit Tamma.
Article publié le vendredi 27 août 2021
388 lectures

Accès rapide

Infos par pays