coteivoire

Accueil
coteivoire

7ème Congrès de l'Unjci Le ministre Ibrahim Sy Savané reporte les assises

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 1039

 :Mettre fin à la cacophonie qui entoure le 7ème congrès ordinaire de l'Union nationale des journalistes de Côte d'Ivoire (Unjci). Tel est le sens de la décision que vient de prendre le ministre de la Communication, Ibrahim Sy Savané de reporter à une date ultérieure le congrès ordinaire de cette union. En effet, pour éviter tout imbroglio dans l'organisation de ces assises et suite à la saisine de certains candidats s'estimant lésés, le ministre de tutelle a institué, un «Comité de sages» pour étudier ce dossier. Le nouvel organe est composé de Eugène Dié Kacou (Président du Cnp), Déby Dalli (Directeur général de l'Aip), Zio Moussa (Président de l'Olped), Honorat de Yedagne (Ancien président de l'Unjci), Ibrahim Koné, (Journaliste, ancien secrétaire général du Cnca), Samba Koné (Ancien Directeur général de l'Aip et président de l'Olped). Les consultations menées par le comité des sages ont permis de constater une scission au sein du conseil d'administration de l'Unjci. En effet, deux groupes se sont affrontés à l'occasion de la validation des candidatures à la succession de Amos Béonaho, le président sortant. La majorité des administrateurs (3 sur 5) reproche à leur président (Ndlr : Anoma Joseph) de n'avoir pas respecté le délai de 48h accordé à l'un des candidats en l'occurrence David Gouedan Mobio pour satisfaire aux exigences liées à la conformité de la liste présentée aux règles de l'union ; une absence de transparence dans la procédure de l'octroi des cartes de membres de l'Unjci. Cette situation est dénoncée notamment par l'un des candidats ; des candidats redoutent la volonté du conseil exécutif actuel d'avoir une main mise totale sur l'organisation du congrès et perçoivent cela comme étant de nature à favoriser un candidat ; l'incapacité du conseil d'administration à satisfaire la requête des candidats tendant à disposer la liste des personnes appelées à voter, etc. Tout en reconnaissant l'indépendance de l'Unjci, le ministre Sy Savané s'appuyant sur le constat du comité des sages, a préféré reporter le congrès à une date ultérieure, la suspension de la campagne jusqu'à nouvel ordre, la tenue d'une réunion prochaine entre le ministère de la Communication et les différentes parties. On le voit, les enjeux au sein de l'Unjci prennent une dimension qui si on n'y prend garde risquent de causer du tort à la grande famille de la presse.

Issa T.Yéo


Article publié le dimanche 15 février 2009
1039 lectures

Infos par pays