cameroun

Accueil
cameroun

30 MOIS APRèS, YAOUNDé 5ème DRESSE SON BILAN - Site Web Officiel du Journal L'Action

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 318

 :
Entre construction des salles de classe, points d’eau, caravanes de distribution des kits scolaires et jouets aux enfants de la commune, en passant par les reprofilages, bitumages des routes, la construction de l’hôtel de ville, des toilettes publiques et de l’hygiène et embellissement de la commune… On peut asserter que l’amélioration des conditions de vie des populations est au centre des préoccupations de cet exécutif communal conduit avec maestria par Augustin Bala.

Trente mois déjà que le patron de cette mairie, l’ensemble du personnel et les conseillers municipaux sont à pied d’œuvre pour que Yaoundé 5ème affiche fière allure.Animé par le souci de l’efficacité et de l’efficience, le maire de la commune de Yaoundé 5ème n’a pas perdu de temps à mettre sur pied des stratégies et programmes pour mener à bien les projets en faveur des populations. Cet arrondissement d’une superficie de 26 km2, logé dans le département du Mfoundi, région du Centre avec une population estimée à 400.000 habitants, a connu une transformation remarquable depuis la prise de fonction de Augustin Bala. Avant d’y arriver, un point d’honneur a été mis sur le management pour la restructuration de la « maison ».En ce qui concerne le chantier managérial, des réunions de coordination hebdomadaires ont été instaurées. Ceci pour la planification, la programmation et l’évaluation des activités de la commune. Pour plus de productivité, de nouveaux services et unités d’action ont été créés. Parmi lesquels : le service du civisme et de la lutte contre le désordre urbain, de la coopération décentralisée et des partenaires de l’éducation, de la jeunesse et des sports ; la cellule de traduction et de l’entreprenariat ; la cellule juridique et du contentieux ; le service de la promotion de la femme et de la famille ; des marchés publics et le service de la planification et de l’action économique. De ce fait, il était question de trouver un personnel dévoué et qualifié pour l’animation quotidienne. C’est dans cette optique que l’exécutif communal a procédé à la contractualisation de 67 agents décisionnaires depuis 2021 et 59 cadres sont en cours de recrutement.Cette stratégie engagée a permis à cet exécutif de passer d’une base de 4 000 contribuables trouvés à 16 000 aujourd’hui. Pour plus d’ouverture et afin d’éviter que le travail soit concentré au niveau de la mairie, les comités de quartiers et de villages ont été créés et installés. Soit 172 comités sur l’étendue de cette circonscription administrative. L’amélioration du cadre de travail n’est pas en reste. Le personnel a été mis dans des conditions favorables pour un meilleur rendement. Que ce soit le personnel permanent, temporaire ou les conseillers municipaux, tous ont souscrit à une assurance maladie. L’exécutif communal a restauré les avances de solde pour permettre aux collaborateurs de réaliser les projets structurants dans leur vie. Ceci pour les agents du service de recouvrement, du civisme, de la police municipale et d’hygiène et salubrité. Mais aussi l’instauration d’une prime allouée à tout le personnel, à toutes les sessions de conseil municipal. Ce qui permet d’être dans de bonnes conditions pour réaliser des actions sociales.S’agissant du chantier social, le maire et son équipe y ont mis un accent particulier. Pour cette cause, le projet « un cahier, un stylo » pour soutenir l’éducation a été transformé en caravane de distribution des kits scolaires aux enfants de la commune d’arrondissement de Yaoundé 5ème.Dans cet élan de soutien, les orphelins, les femmes en général, les veuves et les déplacés internes en particulier ont reçu une attention particulière. A l’occasion de la cérémonie de distribution des kits scolaires, 6000 élèves ont reçu du soutien en 2020 et 10000 en 2021. Pour ce qui est de l’arbre de Noël, 6 000 enfants ont également reçu des jouets en 2020 et 10 000 en 2021. Le maire compte maintenir le cap en 2022. La santé reste également une priorité pour le maire Augustin Bala. Des caravanes de remise du matériel médical aux personnes vulnérables ont été menées. L’on se souvient encore de la récente campagne de soins de santé gratuite organisée les 19 et 20 août 2022, en partenariat avec l’Ong Ben’ss Cameroun. A cet effet, 1 000 personnes avaient pris part à cette campagne et avaient par ailleurs reçu du matériel roulant pour la mobilité. La commune a également mis sur pied un plan de riposte contre le covid19. De nombreuses familles ont reçu du soutien à travers des dons en matériel, des denrées alimentaires, mais aussi sur la sensibilisation. Pour Augustin Bala, la jeunesse est aussi une priorité. Car les différentes formations diplomatiques, insertions professionnelles et promotion du sport leur permettent de s’épanouir. Sans oublier que, toutes les vacances, 200 stagiaires sont retenus afin de mieux préparer les rentrées scolaires. Que dire de la réalisation des infrastructures ?Du chantier des infrastructuresIl connait un travail remarquable qui a visiblement donné une physionomie étincelante à l’arrondissement. Le maire explique que dès sa prise de fonction en mars 2020, il était important de mettre les moyens en jeu pour disposer d’un site définitif de 6 000m2 pour la construction d’un hôtel de ville, car Yaoundé 5 était la seule commune du département du Mfoundi qui ne détenait pas de site. Aujourd’hui, les travaux sont lancés. Toujours dans cette même optique, pour rectifier le tir qui faisait de Yaoundé 5, la seule commune ne disposant pas d’établissement public d’enseignement technique, un espace de 5000m2 a été acquis à Ngona. Ainsi, un bloc de salles de classe et administratif, un bloc d’ateliers et de toilettes a été construit et équipé, sur fonds propres de la mairie. Il a d’ailleurs été et rétrocédé à l’Etat le 2 septembre 2022. « C’est un sentiment de joie qui nous anime. Car, le Cetic a été créé depuis 2006. Un Cetic qui n’a jamais existé malgré nos petits efforts. Aujourd’hui, ce Cetic est sorti de terre et il est opérationnel grâce à Augustin Bala, notre maire. Nous sommes fiers. D’ailleurs mon enfant est inscrit dans cet établissement », explique Marie Marguerite Akamese, habitante du village Ba’aba. Une école maternelle a été également construite, équipée et inaugurée le 5 septembre 2022 pour le grand bonheur des tout-petits. Lesquels établissements avaient été créés depuis 2006. Gisèle Zo’o, directrice de l’école maternelle de Ngona « L’école est bien construite, c’est certain. Nous sommes ravis que les plus petits aient un cadre adéquat à Ngona. Tout ce que nous demandons aux autorités actuellement, c’est l’augmentation de l’effectif des enseignants ».Pour faciliter les mouvements des biens et des personnes, la mobilité urbaine a également été améliorée. Plusieurs tronçons de routes ont été reprofilés, à l’instar de Ngona-la vie continue-Abom sanctuaire d’environ 2km, Entrée commissaire-carrefour Tham’a à Essessalakok. Qu’en est-il du de bitumage et l’éclairage public ? Le tronçon de route face Eiforces-descente derrière Chracerh; Transformateur Ngousso-Michaud hôtel-collège Bodio; Essos Mackang m’a Mbock Mfandena derrière le stade. Trois dalots ont été aménagés à ce jour. Deux sur le tronçon transformateur Bodi-collège Bodio et un sur le tronçon Essos-Makang m’a Mbock-Mfandena, derrière le stade, aménagé en pavés ; sur un linéaire de 300ml et une largeur de 6m. Les toilettes publiques ne sont pas en reste. Les populations de la caisse Mvog-Ada et du carrefour Pakita, sans oublier tous ceux qui sont de passage, sont aussi sans aucun doute heureux de se soulager quand le besoin s’impose.Pour la qualité de l’eau potable et l’accès à cette denrée, les populations de Yaoundé 5 peuvent se rafraîchir désormais sans quiétude. Plusieurs postes d’adduction d’eau potable ont été construits à Ngona-Bilono, Ngousso-Ntem, Ngoulmekong, Ngona-chefferie, Ngousso-Catalina, pour ne citer que ceux-là.Les tronçons de route en chantierEssos Madison- école coranique- Sonel Mimboman. C’est une voie longue de 630m et d’une largeur qui varie de 6 à 7m avec caniveaux et cunettes en béton armé. Le tronçon de route Caveau Mvog -Ada-rails, marché Mfoundi – poste Centrale. Il s’agit d’une voie qui couvre un linéaire de 480ml et les amorces de 15ml avec une largeur de comprise entre 7 et 10m aux bordures longées par un trottoir de 1,5m en béton armé. Les axes de routes Appolo bar-chapelle Essos font également partie de ce registre des réalisations des infrastructures routières en construction ; Carrefour Kana- chapelle Ntem. Il faut noter que dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, l’éclairage de plusieurs autres quartiers et villages de la commune a été lancé, avec le concours de la brigade d’éclairage public. « Nous sommes très contents du travail effectué par le maire. La route d’Abom était impraticable. Aujourd’hui, nous nous déplaçons aisément. Nous lui tirons un coup de chapeau », affirme Jean Eric Mbida Mbida, riverian.Au titre de l’hygiène et l’embellissement de la commune, l’élu municipal pense continuer dans la même lancée. « Notre ambition est de faire de la commune d’arrondissement de Yaoundé 5, une cité propre et verte ». En 30 mois, le maire « monsieur propre », comme l’appellent affectueusement ses collaborateurs, a fait de cette commune une cité où il fait bon vivre. Une brigade permanente d’hygiène et salubrité a été d’abord créée et la journée du « jeudi propre » a été suspendue pour laisser la place à « Tous les jours propres ». Un nettoyage profond qui se fait pratiquement tous les matins par des personnes bien équipées, mais également soucieuses du développement de la commune. Ce merveilleux travail se fait aussi grâce au mouvement des Cadel unis (Communautés d’appui de développement local unis) à qui un important matériel d’assainissement a été remis par l’édile de la commune.Dans ce grand déploiement, plusieurs activités sont menées pour maintenir l’environnement propre. Le balayage des rues notamment des grands axes se fait au quotidien dans trois zones subdivisées en trois équipes chacune soit un total de neuf équipes. Sans oublier le décapage et le curage des caniveaux sur plusieurs axes. L’embellissement et l’esthétique avec le badigeonnage des bordures de voies, ronds-points, poteaux, et pneus de protection des arbres de rues sur les axes. La plantation de 2500 palmiers royaux de part et d’autre des principaux tronçons que couvre le périmètre urbain de la commune. L’on peut également constater le défrichage sur plusieurs axes, l’élagage des arbres sur les axes Rue Ndi Samba, Carrefour Pakita-descente Camwater, descente hôpital de la Caisse et Kong Titi garage. Mais aussi l’aménagement des ronds-points fleuris, la pose de grands mats d’éclairage à quatre branches alimentées par énergie solaire aux ronds-points Mvog-Ada « El Dorado » ; Mvog-Ada « Total Caveau » ; Essos ; Pakita et Total Fouda. Pour faciliter l’orientation des usagers. Sept plaques multidirectionnelles ont été posées dans les carrefours : hôpital de district de Mvog-ada ; El Dorado ; Total caveau ; Pakita ; Mobil Essos ; Mosquée Essos et Texaco Omnisport. Le ravalement des murs de façade sur les principaux tronçons. L’entretien des cours d’eau à travers le curage périodique du lit et dégagement du dalot United Express et Rue Foé sur le cours d’eau Ebogo et celui du dalot de la rue des pavés marché Essos sur le cours d’eau Ewoué. La mairie a également mis un accent sur l’entretien de la voirie et réseaux divers à travers les travaux de reprofilages de certaines voies en terre notamment : Nkolmbong bloc 7 ; Ngona ; Ngousso-savannah, Essessalakok et l’aménagement d’une route en pavés au quartier Essos, au lieudit Makang Ma Mbock. 350 corbeilles pour ordures en main de type poteau ont été posées dans les carrefours et rues des principaux tronçons couvrant le périmètre urbain de la commune. Pour les entrées et sorties de l’arrondissement, un marquage de la signalisation horizontale et/ou verticale se fait découvrir par des plaques. La lutte contre les encombrements et le respect des espaces et aires dédiés au stationnement et la construction des réceptacles pour bacs à ordure Hysacam ne sont pas en reste. La campagne de lutte anti vectorielle avec pour cibles 2000 habitants des quartiers précaires dans les bas-fonds d’Oyack, Kanda, Ngousso-Ntem, Essos et Nkolmesseng avec les différentes formes de désinsectisation et dératisation. L’amélioration de la physionomie des comptoirs marchands le long des principaux tronçons de la commune. Un travail bien salué par l’Etat du Cameroun.La preuve, l’arrondissement de Yaoundé 5ème est depuis 2020, la commune la plus propre de la région du Centre. Elle a été également distinguée comme la 3ème commune la plus propre du Cameroun en 2020 et la 4ème en 2021. Soucieux de son développement et de l’amélioration des conditions de vie de ses populations, le maire n’a pas dormi sur ses lauriers. Le 03 octobre dernier, elle a été confirmée et sacrée la commune la plus propre du Cameroun lors de la célébration de la 36ème édition de la journée mondiale de l’Habitat. Lequel prix a été présenté aux populations le 14 octobre dernier à l’esplanade du centre de promotion de la femme et de la famille de l’arrondissement de Yaoundé 5ème. Dans la continuité de l’embellissement, la commune entend préserver l’espace vert à travers le projet de végétalisation des principaux tronçons routiers de Yaoundé 5. Pour lutter contre les changements climatiques et embellir davantage les rues, près de 4000 arbres ont été plantés. Dans cette même lancée sept (05) jardins publics et paysagers à Mvog-Ada hôpital de district, Mvog-Ada Cogéni, Essos Pakita, Essos-entrée mairie et Fouda ont été créés et les jardins de la chapelle Ngousso sont en cours de réalisation. L’aménagement des ronds-points pour réguler la circulation à travers les plaques signalétiques et d’orientations pour les usagers affichent fière allure.2 ans 7 mois exactement que Augustin Bala met un accent sur le plan de l’éducation. Déterminés à faire de la jeunesse les grands hommes de demain, le maire et son équipe ont procédé à la création d’un service de l’éducation et des sports. Ainsi, depuis 2020, 165 jeunes sont formés dans divers domaines pour une subvention de 21.880.000 Fcfa et 71 jeunes ont bénéficié des appuis pour l’insertion professionnelle pour un montant de 3.880.000 Fcfa à nos jours. Il ne manque pas de soutenir les écoles publiques et privées en offrant des tables bancs et le paquet minimum.En homme éclairé qui évolue dans la logique de l’émergence telle que le prône le président de la République, Paul Biya, il applique le système de la coopération décentralisée. Il fait le déploiement à l’international pour s’inspirer de ce que les autres communes font dans le cadre du partage des expériences d’une part et recherche également des partenaires au développement qui peuvent accompagner la mairie dans la matérialisation des projets structurants. Lesquels projets vont considérablement améliorer les conditions de vie des populations. Dans le cadre du soutien à l’éducation, une coopération est née avec l’Unicef. Un partenariat avec l’Ong américaine Medshare a été également forgé dans l’optique de construction d’une pro-pharmacie communale pour les personnes vulnérables de Yaoundé 5ème. Un partenariat a été récemment noué avec la mairie de Mée-Sur -Seine en France dans le cadre de la transformation des déchets alimentaires en énergie et de recyclage des déchets solides.


Article publié le vendredi 21 octobre 2022
318 lectures

Infos par pays