cameroun

Accueil
cameroun

Le tournant de Libreville

Dernières publications dans cette catégorie
 .  Le Cameroun sur la bonne voie - dimanche 11 octobre 2009
 .  Paul Le Guen : ” On a notre destin entre les pieds “ - dimanche 11 octobre 2009
 .  Cameroun – Togo: Le Guen opte pour la continuité - mercredi 30 septembre 2009
 .  Mourinho encense Eto’o - lundi 21 septembre 2009
 .  Mourinho encense Eto’o - mercredi 16 septembre 2009
Plus...
Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 1150

 : [Vivre le match Live ici] Voici donc le fameux Gabon-Cameroun. Voici enfin les Lions et les Panthères. Voici le derby de la Cemac. Voici le « clasico » de l’Afrique centrale. Demain, le Gabon et le Cameroun disputent un match capital pour la qualification à la Coupe du monde 2010. Initialement programmée le 20 juin 2009, la rencontre avait été reportée à cause des obsèques de l’ancien chef d’Etat gabonais, El Hadj Omar Bongo Ondimba. Match de la troisième journée des éliminatoires couplées Can/Coupe du monde 2010, il tracera la voie de l’une des équipes sur le chemin du mondial sud-africain. Une victoire ou un nul font les affaires des Panthères. Une défaite du Gabon ne ferme pas les portes de l’Afrique du Sud aux poulains d’Alain Giresse. Un faux pas des Lions anéantit leurs chances. Un nul les installe dans le doute et compromettra leurs chances de qualification. Une victoire les relance. De sérieuses raisons de croire au réveil de Samuel Eto’o et de ses camarades existent.

____________________________________________________

____________________________________________________

Entre le 7 juin, date de leur dernière sortie au stade Ahmadou Ahidjo face au Maroc (0-0) et ce 5 septembre, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Le Cameroun, dernier du groupe A dans lequel il était pourtant donné favori, s’est remis en question. Récapitulons les moments forts.

Un nouveau ministre des Sports et de l’Education physique (Michel Zoah) a été nommé. Un nouveau sélectionneur (Paul Le Guen) est arrivé. « L’armistice » a été signé entre le MINSEP et la FECAFOOT. Un nouveau staff est aux commandes. Une nouvelle équipe est en chantier. Un nouveau capitaine a été désigné (Samuel Eto’o). Un pacte de « non agression » a été signé entre la sélection nationale et la presse. Deux enfants (Assou-Ekotto et Sébastien Bassong) ont définitivement retrouvé la mère patrie. En un mot comme en mille, un vent de changement et de renouveau souffle au dessus de la tanière.

Les ingrédients d’une victoire, voire d’un sursaut sont plantés. Si les Lions Indomptables ne veulent pas rater la première Coupe du monde qui se jouera sur le sol africain, ils doivent impérativement ramener une victoire de Libreville. L’équipe a des atouts. Les joueurs sont compétitifs et talentueux. Le sélectionneur qui inaugure demain véritablement son mandat et sa mission est crédité d’une présomption de compétence. Le soutien des pouvoirs publics est total. Celui des supporters reste inaliénable. La balle est donc du côté des Lions. En cette veille de rentrée scolaire, ils doivent donner des raisons d’espérer à leurs cadets. Gabon-Cameroun, match de la « relance », du « sursaut » ou match de la « condamnation » et de « l’élimination » ? Alors, Lions, choisissez le titre ! Lundi matin, nous, on aimerait écrire dans les colonnes de C.T en attendant le match retour de mercredi prochain : Le Lion n’est pas mort. Vive les Lions !




Cameroon Tribune


Article publié le samedi 5 septembre 2009
1150 lectures

Infos par pays