algerie

Accueil
algerie

Le navire «Arctic Sea» a été retrouvé au large du Cap-Vert

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 603

 :

--> Par Hasna Yacoub Le navire «Arctic Sea», porté disparu depuis fin juillet, a été retrouvé à 300 milles du Cap-Vert et son équipage transféré sur un bateau russe, a annoncé hier le ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov, selon les agences russes. Les membres de l’équipage sont «sains et saufs», a ajouté le ministre. Ils sont actuellement «interrogés» pour éclaircir les circonstances de cette mystérieuse affaire, a-t-il poursuivi. Les autorités maritimes maltaises ont indiqué, quant à elles, qu’elles garderaient le silence à propos de l’enquête sur la mystérieuse disparition du cargo. Un porte-parole pour la Malta Maritime Authority a déclaré à l’AFP qu’il avait reçu des instructions strictes pour ne divulguer aucune information et ajouté que les progrès de l’enquête lancée par divers pays pour élucider les circonstances de la disparition du navire ne seraient éventuellement divulgués que par des communiqués officiels. Rappelons que ce cargo russe est parti de Finlande le 23 juillet à destination de l’Algérie qu’il aurait dû atteindre le 4 août, avec officiellement à son bord une cargaison de bois d’une valeur d’un peu plus d’un million d’euros. L’«Arctic Sea» n’a plus donné de nouvelles depuis son passage une semaine plus tard au large d’Ouessant. Le plus grand mystère a entouré cette affaire depuis la fin juillet : acte de piraterie, règlement de comptes mafieux, conflit commercial ? Et alors que les spéculations allaient bon train, la police suédoise, avec une semaine de retard, avait fait état le 30 juillet d’un abordage de l’«Arctic Sea» en mer Baltique la nuit de son départ par des hommes masqués se présentant comme des policiers à la recherche de drogue, qui auraient quitté le navire au bout de quelques heures. Elle a indiqué également qu’elle disposait depuis fin juillet de photos de membres de l’équipage de l’«Arctic Sea» blessés lors de l’attaque subie le 24 juillet au sud de la Suède. «Nous avons reçu des photos envoyées par l’équipage par e-mail montrant des blessés», a déclaré la porte-parole de la police criminelle suédoise Linda Widmark, précisant que l’envoi datait de «fin juillet». «Nous avons eu des échanges par e-mail avec le capitaine du bateau fin juillet, mais nous n’avons plus eu aucun contact depuis le 31 juillet», a-t-elle précisé. Lorsqu’elle avait rendu publique l’attaque contre l’«Arctic Sea» dans les eaux territoriales de la Suède, la police suédoise avait déclaré que l’équipage, 15 hommes de nationalité russe, était sorti indemne de la prise d’otages, hormis «un homme qui a perdu deux dents et quelques autres qui avaient des hématomes». De son côté, la Commission européenne a fait état vendredi dernier d’une seconde attaque, à une date non précisée, «au large du Portugal», qui n’aurait «rien à voir avec des actes de piraterie traditionnelle ou une attaque armée en pleine mer». Le site Internet du Financial Times Deutschland a affirmé que le propriétaire de l’«Arctic Sea» a reçu, samedi dernier, une demande de rançon, portant sur 1,5 million de dollars. Donc, l’«Arctic Sea» aurait été attaqué à deux reprises : en mer Baltique la nuit de son départ, selon la police suédoise, et «au large du Portugal», selon la Commission européenne, qui n’a pas donné de date. Aujourd’hui et si les interrogatoires des membres de l’équipage du cargo sont rendus publiques, toute la lumière sera faite sur l’odyssée mystérieuse de trois semaines de l’«Arctic Sea».  

H. Y.


Article publié le mardi 18 août 2009
603 lectures

Infos par pays