algerie

Accueil
algerie

Constantine, capitale de l’astronomie arabe

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 606

 : La troisième rencontre arabe d’astronomie et des sciences de l’espace a regroupé 10 pays arabes dimanche, à la maison de la culture Malek Haddad de Constantine. Initiée par l’association Constantinoise Sirius d’astronomie, cette manifestation scientifique qui s’étalera sur cinq jours, s’inscrit dans le cade de la semaine mondiale de l’espace 2009, tenue sous l’égide de l’Union arabe des sciences de l’espace, représentée par son secrétaire général Khalil Konsol (Jordanie).

Dans son allocution d’inauguration du congrès, ce responsable a mis l’accent sur l’importance de la vulgarisation de la notion d’astrologie et de la nécessité de favoriser la création d’associations regroupant les amateurs de «l’ouverture sur le grand univers», rappelant également l’importance d’œuvrer pour la création d’un Office arabe de recherches spatiales. Cette 1ère rencontre astronomique arabe en Algérie constitue, selon les organisateurs, une opportunité pour découvrir l’exposition internationale d’astrophotographie, intitulée «The world at night» (Le monde la nuit), retenue comme un des 10 projets phares de l’année 2009. Ayant comme objectif la création d’un espace d’échanges entre amateurs et professionnels de l’astronomie, ces journées seront notamment animées par des enseignants et chercheurs arabes, activant dans ce domaine, le Dr. Ahmed Moslem (Egypte), Moslem Cheltout (Soudan), Hassane Bassora (Arabie Saoudite), Djaleleddine El khandji (Syrie), Asaad Elakrout (Tunisie) et le Dr. Djamel Mimouni (Algérie). Un programme aussi riche que varié marquera cette manifestation, où se succèderont, au grand plaisir du public, des initiés de cette discipline mobilisant des associations issues des quatre coins du pays.

Des conférences et des ateliers de travail mettant en exergue les sciences de l’astronomie dans le monde et plus particulièrement dans le monde arabe, à travers notamment l’expérience syrienne dans le développement des sciences des espaces, sont au programme de ce regroupement. Des nuits d’observation astrologique, une représentation théâtrale et des visites touristiques dans la ville des ponts et à la corniche jijelienne ponctueront également le programme de travail.


Article publié le mardi 4 août 2009
606 lectures

Infos par pays