Actualités : Niger

AES : un sommet des chefs d'État pour l’opérationnalisation de la confédération  à Niamey -

(Les Echos du Niger 5 juillet) Le Niger, le Mali et le Burkina Faso sont décidés à franchir un nouveau pallier dans le processus d’intégration sous-régionale qu’ils ont initié, plus précisément la création d’une confédération. Les présidents Tiani, Goïta et Traoré vont tenir leur premier sommet à Niamey ce 6 juillet 2024 huit(8) mois après la signature de la charte du Liptako qui a porté  l’AES sur les fonts baptismaux.

C’est la toute première fois que les chefs d’État de cette nouvelle entité politique se réunissent pour parler des orientations à donner à l’organisation.

Cette rencontre fait suite à  trois rencontre des ministres et hauts fonction des trois pays notamment à Bamako en novembre 2023 ; à Ouagadougou en février 2024 et à Niamey, le 17 mai dernier. Ces réunions techniques ont balisé la voie pour la tenue de ce sommet qui devrait être sanctionné de grande annonce.

Selon un communiqué de la présidence du Mali, « les questions de sécurité et de défense, de la diplomatie, de l’intégration économique et de développement mais également celle de la Confédération de l’AES dans l’actuel contexte géopolitique seront abordées au cours de cette réunion ».

Dès ce vendredi 5 juillet, le président Burkinabè le capitaine Ibrahim Traoré est arrivé à Niamey aux environs de 16 heures. Il a été accueilli par le chef de l’Etat le Général Abdourahamane Tiani sous une grande mobilisation de la jeunesse. Les deux hommes se sont offert un bain de foule à travers la marée humaine qui a bordé le trajet du cortège du pavillon présidentiel de l’Aéroport International Diori Hamani au Palais présidentiel. Quant au colonel malien Assimi Goïta son arrivé à Niamey sera finalement pour la matinée su samedi.

Hasard du calendrier ou choix délibéré, cette rencontre aura lieu la veille d’un sommet de la Cédéao prévu pour le dimanche 7 juillet. Au mois de janvier 2024, le Niger, le Burkina-Faso et le Mali avait annoncé leur retrait avec effet immédiat de l’espace communautaire. Une décision que l’organisation sous régionale semble ne pas reconnaître, certain de ces membres disent militer pour le retour des trois pays.

Youssouf Sériba

__ATA.cmd.push(function() { __ATA.initDynamicSlot({ id: 'atatags-1844673701-66887907263a6', location: 120, formFactor: '001', label: { text: 'Publicités', }, creative: { reportAd: { text: 'Signaler cette publicité', }, privacySettings: { text: 'Réglages de confidentialité', onClick: function() { window.__tcfapi && window.__tcfapi('showUi'); }, } } }); });

Article publié le lundi 8 juillet 2024
261 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 261
Chargement...