Actualités : Niger

Arrivée du Président du Faso au Niger : Le capitaine Ibrahim Traoré reçoit un accueil exceptionnel à Niamey | ONEP
Partager vers les réseaux C’est aux environs de 16 h 45mn que l’avion de l’armée de l’air du Burkina Faso avec son bord le Président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, s’est posé sur le tarmac de l’Aéroport International Diori Hamani (AIDH) de Niamey. Au pied de la passerelle, le Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie, Chef de l’Etat, le général de brigade Abdourahamane Tiani attendait son hôte.

Après les honneurs militaires et une brève entrevue au Salon présidentiel de l’AIDH, le cortège officiel prend la direction de la Présidence de la République. Mais là, c’est une autre histoire! Une marée humaine indescriptible attendait le Président du CNSP et son hôte.

Hommes, femmes, vieux et jeunes se sont massés à la sortie du salon présidentiel et sur les deux côtés de la voie express qui relient l’aéroport à la Présidence. On dirait que toute la ville de Niamey s’est donné rendez-vous sur ce trajet.

Cet accueil exceptionnel, chaleureux et sincère a poussé le général Tiani et le capitaine Ibrahim Traoré à sortir de leur véhicule pour un bain foule ou plutôt pour une véritable marche à pied. Les deux Chefs d’Etat ont tapé le segment Aéroport –rondpoint escadrille à pied. Ils ont également marqué plusieurs arrêts sur le trajet, ponctués de marche pour saluer les populations sorties massivement souhaiter la chaleureuse bienvenue au Président du Faso dans sa terre du Liptako Gourma.

A la vue des deux Chefs d’Etat, on dirait qu’une hystérie collective s’est emparée de la foule. Cris de joie, Youyou de femmes, vuvuzela, klaxon de véhicules et de motos, son de tamtam se mêlent aux slogans ‘’IB, IB, IB’’, ‘’Tiani, Tiani, Tiani’’ que ne cesse d’entonner la population. Du coup, le cortège présidentiel a mis plus d’une heure d’horloge pour rallier le Palais présidentiel.

De mémoire des habitants de la capitale, aucun Chef d’Etat n’a reçu un tel accueil à Niamey.

Après le capitaine Ibrahim Traoré, c’est le colonel Assimi Goïta qui est attendu, ce matin à Niamey.

Les trois Chefs d’Etat se retrouvent ainsi pour la première fois, tous réunis, pour le 1er Sommet des Chefs d’Etat de l’Alliance des Etats du Sahel (AES).

ONEP

Continue Reading Previous: CAN Maroc 2025 : Le Niger hérite d’un groupe relevé

Article publié le lundi 8 juillet 2024
255 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 255
Chargement...