Actualités : Niger

Niger: La compagnie pétrolière nationale lance ses premières opérations de prospection et d'exploitation - allAfrica.com
Les autorités nigériennes ont lancé officiellement ce samedi 22 juin les opérations de prospection et d'exploitation de la Société nigérienne de pétrole sur des blocs localisés dans les régions de Diffa et d'Agadez. C'est la première fois que la Sonidep prend la tête d'opérations en amont en tant qu'opérateur national, bien que le pays produise du pétrole depuis 2011.

Au Niger, la Sonidep, qui était jusqu'à présent essentiellement en charge de commercialiser les produits pétroliers, se lance dans l'exploration, l'exploitation, le transport et le raffinage de pétrole. Le Premier ministre qui était présent sur place, Ali Mahaman Lamine Zeinen a mis en avant un « grand challenge ». Pour le spécialiste du secteur, Jean-Pierre Favennec, le défi est notamment technique. Si dans de nombreux États du continent, les sociétés nationales sont également en charge de l'extraction, elles le font en partenariat avec des entreprises pétrolières reconnues. C'est le cas même dans les plus gros pays producteurs comme le Nigeria.

Peu de détails sont pour l'instant connus. Olive Energy, serait le principal partenaire de la Sonidep. Ahmed Ouenes, son directeur général était présent lors de la cérémonie. Cette entreprise américaine travaille déjà avec les sociétés pétrolières d'État au Congo-Brazzaville et en RDC.

screen.width >= 320 && screen.width = 480 && screen.width = 768 ? ((__lxGc__ = window.__lxGc__ || { 's': {}, 'b': 0 })['s']['_215885'] = __lxGc__['s']['_215885'] || { 'b': {} })['b']['_717926'] = { 'i': __lxGc__.b++ } : {} % googletag.cmd.push(function(){googletag.display('div-gpt-async-ad-center-b');}); À l'occasion de la signature du contrat entre l'État et de la Sonidep en mars dernier, le gouvernement affirmait notamment que les blocs d'Agadem étaient de « petite taille » mais « d'un potentiel qui pourrait être significatif ». « Rendez-vous dans un avenir proche pour la réception du premier baril » avait déclaré le directeur général de la Sonidep sans fixer d'échéance précise.

Les autorités visent la création d'emplois locaux et le développement d'expertises, mais il s'agit également de politique. Le Premier ministre s'est réjoui lors de la cérémonie de ce « moment historique dans la marche » du pays « pour l'affirmation de sa souveraineté et de son indépendance ».

C'est d'abord en effet une posture politique puisque toute la rhétorique politique des États de l'Alliance des États du Sahel est sur le nouveau nationalisme. Le regain d'une émancipation politique passe aussi par l'économie. Et donc ils resserrent tous les trois le contrôle de l'État sur le secteur des ressources naturelles et en particulier le secteur minier.


Article publié le mardi 25 juin 2024
258 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 258
Chargement...