Actualités : Niger

Abuja : Le président de la commission de la CEDEAO dresse l’état de la communauté devant les parlementaires de l'espace | Agence Nigérienne de Presse
Abuja, 10 mai (ANP)-Le président de la commission de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Omar Alieu Touray a dressé, ce mercredi 10 mai 2023, devant la plénière du parlement communautaire, l’état de mise en œuvre du programme de son institution.

Il s’est agi pour Alieu Touray de se conformer à un exercice voulu par les textes de la CEDEAO qui stipulent que le président de la commission doit à chaque session ordinaire du parlement communautaire présenter devant la plénière l’état de mise en œuvre du programme de l’institution qu’il dirige, et ce, dans tous les aspect de ses activités.

En s’adonnant donc à cet exercice, le président de la commission a indiqué que globalement ‘’la performance macroéconomique et financière dans les États membres de la CEDEAO en 2022 et les projections pour 2023, les principaux moteurs de la croissance économique, les tendances des prix à la consommation, l'état de la convergence macroéconomique ainsi que les progrès de la mise en œuvre du programme de monnaie unique de la CEDEAO ont été examinés’’, dans le rapport qu’il a présenté au parlement.

Ainsi, a-t-il relevé, que globalement, ‘’à l'échelle mondiale, en 2022, les performances économiques se sont nettement détériorées dans un contexte d'inflation élevée, de resserrement monétaire agressif et d'incertitudes liées à la fois à la guerre en Ukraine et à la pandémie persistante de COVID-19’’.

Cette situation n’a pas épargné celle de la sous-région. Malgré que l’agriculture, elle, est restée résiliente, a poursuivi Omar Alieu Touray, ‘’ la fabrication et les services, quant à eux, ont été gravement touchés par la hausse de l'inflation mondiale et l'augmentation du coût des intrants pour la fabrication’’ amenant ainsi la commission à agir en fournissant des ‘’efforts vers l'union économique et monétaire, pour déployer la bonne infrastructure pour combler le déficit de notre communauté et construire des ponts et des connexions nécessaires à l'intégration socio-économique de notre région et à l'amélioration du bien-être de notre population’’.

Selon le rapport de la commission ces actions ont été entreprises dans les domaines économique, monétaire, le commerce, la circulation des personnes et de leurs biens, les infrastructures, le transport, le développement humain, la sécurité alimentaire pour laquelle au 30 mars 2023, 29,5 millions de personnes sont dans le besoin et 107,5 millions risqueront de tomber dans une extrême insécurité alimentaire dans la région.

La CEDEAO et ses partenaires tentent d’apporter des réponses urgentes à travers l’utilisation de ses stocks de réserve alimentaire.

Ces actions ont également concerné les domaines de la sécurité, de l’éducation, de la santé, de la culture, des droits humains, la promotion de la stabilité et de la paix. Elles sont conduites en collaboration avec ses institutions spécialisées telles que la cour de justice, GIABA et l’OOAS.

‘’Nous avons tous un rôle à jouer’’ a indiqué le président de la commission de la CEDEAO au terme de sa présentation avant d’inviter les parlementaires à se ‘’joindre aux institutions régionales et nationales pour réaliser le rêve de nos pères fondateurs et pour réaliser la vision d’une communauté pacifique et prospère pour tous’’.

Notons que cette présentation a été suivie de débats au cours desquels, les parlementaires ont posé des questions d’éclaircissement ou fait des contributions allant dans le sens d’améliorer les actions de la commission de la CEDEAO.

Le parlement de la CEDEAO est composé de 115 députés issus des assemblées nationales des 15 pays membres, rappelle-t-on.

AS/ANP 065 mai 2023

.

Niamey

Article publié le jeudi 11 mai 2023
602 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 602
Chargement...