Actualités : ONG - Associations

Déclaration de la mission conjointe pour la défense de la liberté de la presse à Malte | RSF
Si nous agissons de concert aujourd’hui, c’est pour marquer ce triste événement et rappeler la vie, le travail et le courage de Daphne Caruana Galizia. Mais c’est aussi pour exprimer directement auprès des autorités maltaises nos préoccupations quant à l’affaire et, plus généralement, au climat de la liberté de la presse dans le pays.

 

Des représentants d’Article 19, du Comité pour la protection des journalistes (CPJ), du Centre européen pour la liberté de la presse et des médias, de la Fédération européenne des journalistes et de Reporters sans frontières (RSF) sont retournés à Malte afin d’insister sur plusieurs points : la nécessité d’une justice pénale complète pour l’assassinat de Daphne Caruana Galizia, celle de la mise en œuvre des recommandations du rapport d’enquête publique de référence, la mise en place de réformes plus larges en matière de liberté de la presse propres à faire reconnaître le journalisme comme le quatrième pilier de la démocratie et d’établir, en droit et en pratique, un environnement sûr et propice pour tous les journalistes travaillant à Malte.

 

Lors d’une réunion avec nos représentants qui s’est tenue aujourd’hui à La Vallette, le Premier ministre, Robert Abela, a réaffirmé son engagement à garantir la sécurité des journalistes, à la fois en termes de cadre de travail et de mesures. Nous saluons sa volonté de poursuivre le dialogue et la consultation avec la société civile et les journalistes sur les réformes en cours, et continuons de lui proposer notre expertise et notre assistance technique.

 

Nous saluons une nouvelle fois les conclusions de l’enquête publique sur les circonstances entourant l’assassinat de Daphne Caruana Galizia et suivrons attentivement la mise en œuvre des recommandations clés du rapport du Bureau d’enquête. Nous soulignons particulièrement la nécessité d’une Commission d’experts totalement indépendante, de la garantie que les termes de référence de la Commission répondent aux normes internationales et que la composition de la Commission ait une connaissance suffisante du rôle de la presse dans une démocratie pour assumer efficacement l'ensemble des responsabilités.

 

Il est à noter que cette initiative constitue une opportunité significative, pour Malte, de pallier les dommages infligés au climat de la liberté de la presse et à son image internationale. Nous espérons que la mise en œuvre des recommandations de l’enquête publique représentera un véritable tournant pour le pays, à commencer par la mise en place d’une Commission d’experts indépendante et impartiale reflétant l’éventail complet de l’expertise nécessaire. Nous nous tenons prêtes à fournir une assistance supplémentaire dans ce domaine.

 

Signataires :

Article 19

Le Centre européen pour la liberté de la presse et des médias

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ)

La Fédération européenne des journalistes

Reporters sans frontières (RSF)

 

 




Article publié le mercredi 20 octobre 2021
97 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 97
Chargement...