coteivoire

Accueil
coteivoire

A 48 H DES OBSEQUES NATIONALES Mabri et Blon Blaise se battent autour du caveau de Guéi

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 5325

 :
* Comment Kabakouma prépare l’événement
mercredi 30 septembre 2009
par Blaise BONSIE à Yamoussoukro

 







du même auteur


Mabri et Blon Blaise se battent autour du caveau de Guéi

Face aux palabres des hommes, une femme arrache la chefferie traditionnelle

Bohoun Bouabré fait l’état de la pauvreté en Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire engage le dernier combat vers le point d’achèvement

Un des prisonniers des évènements de Daoukro trouve la mort







Les alentours des habitations, les sentiers champêtres débouchant sur le village sont tous en train d’être nettoyés. « Tout est véritablement en chantier ici », a ironisé un habitant, pour nous situer sur les travaux effectués ces derniers temps dans tout le village ; travaux qui n’ont rien à voir avec les travaux étatiques confiés à un fils de la région : le ministre Siguidé Soumahoro. Depuis quelques jours, cet ingénieur qui s’y connaît, est sur le terrain pour aménager avec des engins lourds, les plates-formes devant servir de site d’atterrissage aux deux hélicoptères attendus dans le village le jour des obsèques. L’électricité est également relookée avec l’implantation de nouveaux lampadaires, qui donnent un nouveau visage à ce petit village. La rue devant abriter les défilés militaires et la place devant accueillir les bâches nécessaires à la cérémonie officielle, sont également en chantier. Mais le plus remarquable des travaux en ce moment à Kabakouma, c’est la finition du caveau. Un caveau tout en marbre, qui a la forme d’une case traditionnelle. Comme pour respecter l’amour que le défunt président avait pour l’art et la tradition. Si ce caveau, pour être celui qui recevra en définitive le général, fait l’unanimité, le sort à réserver à l’ancien caveau construit dans le village est en ce moment au c?ur des querelles entre les héritiers politiques du fondateur de l’Union pour la Démocratie et pour la Paix en Côte d’Ivoire ( l’Udpci). D’un côté, les pro-Mabri, avec à leur tête M. Wohi Mayéré, secrétaire général de la section Udpci de Kabakouma, dont il est natif. De l’autre, les pro-Blon, conduits par un autre fils du village, M. Sigui Albert, adjoint au maire de la commune de Biankouma. Pour ces derniers, il ne faut pas détruire le caveau construit par le président de l’Udpci. « Il faut que toute la nation vienne voir le caveau qu’il dit avoir construit avec les 15 millions Fcfa du parti pour accueillir celui qu’il prétend vénérer », soutiennent ceux-là, dont l’objectif est d’humilier le ministre Albert Mabri Touakeusse,président du parti. Pour lui et ses partisans, ce serait ridiculiser tout le peuple ?’Yacouba’’ (Groupe ethnique du général défunt, NDLR) que d’exposer deux différents caveaux, distants seulement d’une dizaine de mètres. « Il faut raser cette tombe. Pas pour défendre une quelconque image, mais pour le bon sens », soutiennent-ils. Deux positions tranchées qui troublent la bonne ambiance qui prévalait jusque-là à Kabakouma. Les ouvriers commis aux travaux préparatoires des obsèques disent ne pas pourvoir détruire le caveau à controverse. Les villageois, pris entre deux feux, n’ont plus que la journée de ce mercredi pour se décider. Car si les engins quittent le village aujourd’hui, comme prévu, ils n’auront plus de moyens pour raser le caveau en question et les futurs participants aux obsèques de l’ex-Chef de l’Etat à Kabakouma, y verront deux caveaux. Selon le programme officiel, c’est demain jeudi 1er octobre qu’aura lieu à la cathédrale saint Paul d’Abidjan, la levée du corps du défunt, qui sera transféré par la suite en avion à Man. Une exposition du corps y est prévue au Stade Léon Robert. Après quoi, il prendra la route de Kabakouma, en passant par la ville de Biankouma où aucune escale n’est prévue. Au village, une veillée est annoncée pour ce jeudi nuit. Le vendredi matin, après les honneurs de la nation à l’illustre disparu, il sera porté en terre dans la stricte intimité familiale. Toutes ces étapes, faut-il le signaler, auront lieu en présence du président Laurent Gbagbo.
Article publié le mercredi 30 septembre 2009
5325 lectures

Infos par pays