coteivoire

Accueil
coteivoire

Maître Sylvain Tapi Dakouri s’indigne de l’arrestation de six militants du PPA-CI à Yopougon | Ivorian.Net: Presse et portail d'Informations générales

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 769

 : [ Publié / Modifié il y a 6 jours ]

PPA-CI – Maître Sylvain TAPI Dakouri s’indigne de l’arrestation à Yopougon, le 2 septembre dernier (jour des élections municipales), de six (6) militants du PPA-CI, dont une femme, et leur condamnation quelques jours plus tard…

𝗔𝗥𝗥𝗘𝗦𝗧𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝟬𝟲 𝗠𝗜𝗟𝗜𝗧𝗔𝗡𝗧𝗦 𝗣𝗣𝗔-𝗖𝗜 𝗗𝗘 𝗬𝗢𝗣𝗢𝗨𝗚𝗢𝗡 𝗧𝗢𝗨𝗧 𝗟𝗘 𝗥𝗘́𝗖𝗜𝗧 𝗖𝗢𝗠𝗣𝗟𝗘𝗧 𝗦𝗨𝗥 𝗟𝗘 𝗣𝗥𝗢𝗖𝗘̀𝗦 𝗣𝗢𝗟𝗜𝗧𝗜𝗤𝗨𝗘 : Le 04 septembre 2023, 06 militants du Ppa-ci arbitrairement arrêtés à Yopougon et condamnés à 06 mois de prison ferme pour troubles à l’ordre public, détention d’armes blanches et /ou outrages à agents des forces de l’ordre ! ” 𝗠𝗔𝗜𝗦 𝗤𝗨𝗘 𝗦’𝗘𝗦𝗧 𝗜𝗟 𝗣𝗔𝗦𝗦𝗘́ 𝗔̀ 𝗬𝗢𝗣𝗢𝗨𝗚𝗢𝗡 ? Le 02 septembre 2023, en fin de soirée de l’élection municipale dans la commune de Yopougon où Michel GBAGBO, candidat officiel du PPA-CI croisait le fer avec le candidat officiel du Rhdp Adama Bictogo, 04 militants PPA-CI sont arrêtés par la police. Motif ? “Ils détiennent un lance pierre, une cordelette. Des armes blanches !” 𝗤𝗨’𝗘𝗡 𝗙𝗔𝗜𝗦𝗔𝗜𝗘𝗡𝗧 𝗜𝗟𝗦 ? A la barre, ces 𝟬𝟰 𝗺𝗶𝗹𝗶𝘁𝗮𝗻𝘁𝘀 𝗣𝗣𝗔-𝗖𝗜 expliquent qu’en mars 2022, alors qu’ils rentraient dans leur quartier, la nuit, après les élections législatives, ils ont été agressés, l’un d’entre eux poignardé par des inconnus. Et depuis, ils portent sur eux ces “armes blanches” pour se défendre chaque fois qu’ils rentrent tard dans leur quartier. Autre endroit, autre scène honteux, ce même 02 septembre. Une 𝗝𝗘𝗨𝗡𝗘 𝗙𝗘𝗠𝗠𝗘 𝗡𝗢𝗨𝗥𝗥𝗜𝗖𝗘 de 𝟬𝟰 𝗺𝗼𝗶𝘀 arrive trop tard à son bureau de vote pour exercer son droit civique ;le bureau de vote est fermé sous ses yeux, mais elle n’est pas la seule. Elle fait partie d’une poignée de retardataires qui plaident pour voter. La nourrice ne peut pas accepter l’injustice. Elle crie son indignation. Elle est 𝗮𝗿𝗿𝗲̂𝘁𝗲́𝗲, 𝘁𝗿𝗮𝗶̂𝗻𝗲́𝗲 𝗽𝗮𝗿 𝘁𝗲𝗿𝗿𝗲 𝗲𝘁 𝗿𝗼𝘂𝗲́𝗲 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝘂𝗽𝘀 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗼𝗹𝗶𝗰𝗶𝗲𝗿𝘀. Un jeune homme qui suit la violente scène de la ne le supporte pas. Il a courut et demande aux bourreaux d’arrêter le massacre. Il est aussi arrêté. Ça fait deux arrestations pour “outrages à agents”. A la barre, ces six scènes sont rencontrées au juge. Me Sylvain TAPI a eu juste quelques minutes pour s’entretenir un à un avec les accusés. Le tribunal a rejeté sa demande de renvoi pour bien connaître le dossier et défendre ses clients.. Les juges attendaient de les condamner. C’est rapidement fait. MY COMMENT. Qu’en est-il des policiers qui ont roué de coups cette pauvre femme ? Ces policiers sont ils au dessus de la loi ? Si tel est le cas que ces militants sont condamnés pour troubles à l’ordre public, Qu’en est-il du sieur 𝗡𝗔𝗗𝗢 𝗡𝗔𝗥𝗖𝗜𝗦𝗦𝗘, 𝗮𝗹𝗮𝗶𝘀 “𝗕𝗮𝗿𝗯𝗲 𝗡𝗢𝗜𝗥𝗘”qui s’introduit dans les bureaux de vote de Balokuya au vu et su des autorités policières et qui détruit le matériel électoral et aux saccagés des URNES ?

Serge Koffi Le Drone.

source: PPA-CI



Article publié le mardi 26 septembre 2023
769 lectures

Infos par pays