Actualités : Niger

Guerre en Palestine : le Maroc au chevet des populations de Gaza et d’Al Qods - La voix du peuple

En ce début du mois sacré de Ramadan, et alors que l’agression israélienne sur les populations de Gaza et d’Al Qods se poursuit avec une rare intensité, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, a décidé de l’envoi d’une importante aide humanitaire à ce peuple meurtrie. Une opération humanitaire d’envergure dont l’objectif est d’« apaiser les souffrances des populations, notamment les couches les plus vulnérables, à savoir les enfants, les femmes et les personnes âgées ».

Cette importante opération humanitaire ordonnée par le Roi Mohammed VI « s’inscrit dans une longue tradition de solidarité active et concrète avec la Palestine et dans la continuité de la sollicitude Royale envers le peuple palestinien », indique le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains à l’étranger qui rapporte l’information dans un communiqué en date du mardi 13 mars 2024.

Elle traduit également le rôle audacieux du Souverain marocain qui a toujours été un soutien indéfectible au peuple palestinien ainsi que son engagement constant et de longue date en faveur de la Cause palestinienne. Cette solidarité marocaine, faut-il le préciser, « n’est dictée ni par la conjoncture ni par les circonstances, elle demeure tout simplement constante et continue ».

Composée de plus de 40 tonnes de denrées alimentaires, y compris des denrées de première nécessité (25 tonnes de produits alimentaires et 16 tonnes de lait), cette aide « inédite et exclusive », indiquent les autorités marocaines, est directement acheminée en Palestine par voie terrestre. « La cargaison est transportée par les avions marocains jusqu’à Tel-Aviv, puis acheminée par voie terrestre (celle-là même que le Maroc a ouverte depuis le déclenchement des hostilités armées) pour arriver jusqu’à Gaza », apprend-on.

En effet, c’est grâce au leadership de sa Majesté le Roi du Maroc, à son autorité morale et à sa crédibilité ainsi qu’à bien d’autres qualités et valeurs qu’il incarne que cette voie « inédite » lui a été ouverte pour faire acheminer cette aide aux populations de Gaza et de la ville sainte d’Al Qods.

Dans ces deux zones où l’aide marocaine est acheminée, il est également prévu, à travers l’Agence Bayt Mal Al Qods qui est l’essence même de la Vision Éclairée du Roi, « 2000 paniers alimentaires au profit de 2000 familles de Jérusalem, en plus de 500 repas à être servis quotidiennement au profit des Maqdessis » ainsi que « la mise en place d’une salle de coordination des urgences à l’hôpital de Jérusalem », le tout grâce à l’implication personnelle du Roi qui a tenu à « prendre en charge personnellement et sur ses deniers privés, une grande part de cette aide destinée au peuple palestinien ».

Dans la conduite de cette opération, le Souverain marocain, soucieux de la préservation de la vie des palestiniens, a carrément refusé l’option du largage de l’aide, au vu de son manque d’efficacité et les risques qu’elle comporte. Le largage occasionne le plus souvent la destruction des denrées et provoque des morts d’hommes. C’est le cas du largage des cargaisons, intervenu le vendredi 08 mars 2024, près du camp de refugiées d’Al-Shati à l’ouest de Gaza, ayant causé la mort de cinq personnes (toutes tuées par des colis largués par avion). Plusieurs dizaines de blessés ont également été enregistrés.

Plus de 1000 ans de présence marocaine en Palestine et à Al Qods

Depuis la nuit des temps, et comme en attestent les écrits des historiens sur les millénaires de présence marocaine à Al Qods et en Palestine, « les positions du Royaume envers la Cause palestinienne, sous le leadership de Sa Majesté le Roi, ont toujours été claires, inébranlables et irréversibles, faisant ainsi du Maroc, un pays engagé et fidèle à ses traditions envers le peuple frère de la Palestine ».

Depuis lors, le Royaume chérifien n’a jamais raté l’occasion d’apporter son aide ou assistance au peuple palestinien. Il a toujours été au rang des premiers pays à venir en aide à la Palestine et aux Palestiniens dans les moments les plus difficiles. A titre illustratif, lors des agressions israéliennes contre la bande de Gaza en 2008-2009, 2012, 2014 et ces dernières années encore, le Royaume, sous les instructions royales, était le tout premier pays à dépêcher des hôpitaux de terrain pour aider les blessés.

En soutien toujours au peuple palestinien, sa Majesté le Roi avait instruit pour des travaux de restauration de la faculté Hassan II des sciences agronomiques et environnementales de Gaza après qu’elle ait été totalement détruite par les frappes israéliennes.

C’est dans ce cadre que s’inscrivent les actions de l’Agence Bayt Mal Al Qods dont le Maroc assure, depuis 2011, 100% du budget dans la catégorie des dons d’États et environ 70% du budget de la catégorie des dons des institutions et des particuliers. Ainsi, à travers ses diverses initiatives humanitaires et projets sociaux au profit de la Palestine, l’Agence Bayt Mal Al- Qods Acharif est aujourd’hui le poumon et l’oxygène en termes d’assistance au peuple palestinien. Elle joue un rôle pionnier et efficace en la matière.

C’est ainsi qu’on apprend, en 25 ans d’existence,  l’Agence Bayt Mal Al- Qods Acharif a dépensé environ 65 millions de dollars américains dans la mise en œuvre de plus de 200 projets au profit de toutes les catégories de la population de la ville d’Al Qods. Ses interventions sont surtout axées vers la reconstruction, la restauration, l’acquisition immobilière, la santé, l’éducation, l’agriculture, l’appui à l’économie locale, etc.

Les secteurs des médias, de la culture, de l’édition, de la jeunesse, du sport et de l’enfance bénéficient également et très largement des soutiens de l’Agence qui, en plus de l’accompagnement, aide à l’autonomisation et à l’assistance sociale aux orphelins, veuves ainsi qu’aux personnes handicapées. L’aide et l’assistance du Royaume Chérifien au peuple palestinien se font sous diverses formes. En janvier 2024, se rappelle-t-on, sur instructions du Roi, le Maroc a accordé des bourses supplémentaires d’études aux étudiants palestiniens.

Bien avant, le 23 octobre 2023 précisément, c’est une aide humanitaire d’urgence, composée des denrées alimentaires, de produits médicaux et d’eau que le Royaume Chérifien, sur instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a envoyé aux populations palestiniennes. Le 14 mai 2021 également, le Roi ordonnait l’envoi d’une importante aide humanitaire d’urgence au profit de la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Cette aide comportait 40 tonnes de produits alimentaires de première nécessité, de médicaments de soins d’urgence et de couvertures.

Une diplomatie au service de la paix et des intérêts du peuple palestinien  Le Royaume du Maroc a toujours été contre le dogmatisme anti-Israël, et estime que « la reprise des relations avec Israël est toujours profitable aux palestiniens et ce, depuis la Déclaration Tripartite Maroc-Etats-Unis-Israël ». C’est conscient donc du rôle éminemment important que joue la diplomatie dans les initiatives de paix au moyen orient que le Maroc s’est toujours servi de ses leviers et ses réseaux pour promouvoir les intérêts des palestiniens et la paix pour tous les peuples de la région. Des efforts que le Royaume Chérifien ne cesse de déployer à travers « une diplomatie sereine, loin des enchères » et dont l’objectif est d’apporter un soutien concret aux palestiniens.

Du reste, dans cette démarche, le Roi du Maroc a suffisamment été clair dans ses lettres adressées aux Président Mahmoud Abbas, au Premier Ministre israélien et au Président américain, après la signature de l’Accord d’Abraham (Accord tripartie) qui est un engagement permanent pour la défense des droits légitimes du peuple palestinien.

A comparer les positions marocaine et algérienne dans ce combat pour la défense des droits des palestiniens, des analystes politiques émérites relèvent que « l’Algérie n’a jamais rien fait pour les palestiniens, ni politiquement, ni sur le plan humanitaire. Sa politique est plutôt faite de « lip service », de surenchère et de paroles, sans jamais les joindre aux actes ».

Mieux, pour beaucoup d’observateurs, dans sa politique mi-figue mi-raisin, « le régime algérien ne plaide que pour transformer la cause palestinienne en instrument d’une guerre par procuration dans le but de régler ses comptes avec le Maroc », indique-t-on.

En dépit de toutes manœuvres sournoises à son encontre pour saper son élan fraternel envers le peuple palestinien, le Maroc reste et demeure véritablement un pays engagé et fidèle à ses traditions envers le peuple frère de la Palestine.

Sahirou Youssoufou



Article publié le mardi 19 mars 2024
490 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 490
Chargement...