Actualités : Mauritanie

Un don de l’ONU : près de deux milliards MRO pour appuyer les populations à la frontière mauritano-sénégalaise | Saharamedias
Le gouvernement mauritanien a lancé lundi un projet destiné à limiter les dangers sécuritaires dans les zones frontalières entre la Mauritanie et le Sénégal pour une enveloppe financière de 1.888.000.000 MRO offerte par le fonds des nations unies pour l’instauration de la paix.

A cette occasion, le ministre mauritanien des affaires économiques et du développement durable, Abdessalam ould Mohamed Saleh a dit que le lancement de ce projet traduit la volonté des dirigeants des deux pays, le président Mohamed O. Cheikh El Ghazouani et Macky Sall de consolider la coopération bilatérale entre les deux pays frères.

Articles similaires Le parti Tewassoul hérite de la présidence de l’opposition démocratique il y a 33 minutes Discussions entre le gouvernement mauritanien et la société égyptienne « Arab Contractor » pour la construction du Tramway à Nouakchott il y a 42 minutes Il a ajouté que le projet vise à renforcer la résilience des populations mauritaniennes et sénégalaises en leur assurant l’accès aux services sociaux essentiels et le renforcement des capacités de jeunes dans les zones cibles.

Le ministre a ajouté que ce projet prévu pour durer 24 mois prévoit un certain nombre d’activités dont l’amélioration et la réhabilitation de points frontaliers, la création et l’activation des communautés villageoises dans les zones frontalières, la fourniture d’équipements et la restauration des infrastructures des tribunaux dans les zones d’intervention du projet, en plus de la création d’un pôle de jeunes formateurs dans le domaine de la prévention des crimes.

Pour sa part le secrétaire exécutif de la commission nationale de l’administration des frontières au Sénégal, le colonel Boubacar Traoré a dit que ce projet revêt une extrême importance et s’inscrit en droite ligne dans la volonté des hautes autorités des deux pays de réaliser « une gestion intégrée et responsable des frontières et de bannir la vulnérabilité des populations vivant sur les frontières.

Pour la représentante résidente du système des nations unies en Mauritanie, ce projet va contribuer au renforcement de la résilience et l’allègement des risques sécuritaires en plus de sa contribution à la réalisation du développement durable.

 


Article publié le mardi 26 septembre 2023
786 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 786
Chargement...