Actualités : Benin

CODEX alimentarius: Anticiper sur les risques de maladies d’origine alimentaire – Matin Libre
Un atelier de formation sur la génération des données pour les travaux du Codex Alimentarius a mobilisé universitaires, scientifiques, chercheurs et laboratins à Bohicon. Selon Dr Sonia Kossou Bedie, représentante du Représentant de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) au Bénin, le système du Codex Alimentarius offre à tous les pays, une occasion unique de participer à la formulation et à l’harmonisation des normes alimentaires.

 

A l’en croire, la conformité du Codex Alimentarius donne l’assurance que les aliments sont produits conformément aux normes visant à garantir la sécurité, l’adéquation nutritionnelle et la protection de la santé humaine. Faut-il le souligner, depuis 1974, le Bénin est membre de la Commission du Codex Alimentarius qui coordonne le programme mixte FAO/OMS des normes alimentaires. « Pour participer efficacement aux travaux du Codex Alimentarius, notre pays a demandé et obtenu l’appui financier et technique du fonds fiduciaire phase 2 de la Commission mixte FAO/OMS pour la période allant de 2020 à 2022 en vue de renforcer ses capacités nationales (…).

Le contexte de la période 2020 à 2022 marqué par la perturbation liée aux restrictions imposées à travers le monde pour juguler la pandémie de la Covid-19 n’a pas favorisé la mise en œuvre de toutes les activités de cet appui. Pour cela, le Bénin a saisi la Commission du Codex Alimentarius lors de sa 45ème session en novembre 2022 à Rome en Italie pour solliciter une autorisation en vue de la mise en œuvre des activités importantes restantes. C’est dans ce cadre que cette formation a été autorisée », a laissé entendre Françoise Assogba, secrétaire générale du ministère de l’Agriculture.

A.B


Article publié le lundi 18 septembre 2023
737 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 737
Chargement...