Actualités : RDC

Sécurité publique : au moins deux morts dans un affrontement à Bétou | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo
Originaire de la République démocratique du Congo (RDC), le pasteur Galako a assassiné son fils, élève en classe de terminale sous prétexte d’avoir entendu la voix de Dieu lui demandant de mettre fin à la vie de son fils. Informés de cet acte odieux, les condisciples de la victime, décidés de la venger, ont affronté la force publique. Le bilan provisoire fait état de deux morts et d’une dizaine de blessés.

Selon les autorités locales, le pasteur Galako et un membre de sa famille, tous originaires de la RDC, interpellés par la force publique après le meutre, seront déférés à la maison d’arrêt d’Impfondo pour répondre devant la justice. Le père a avoué qu’il « a entendu la voix de Dieu lui demandant de faire un grand sacrifice en abrégeant la vie de son garçon, un lycéen âgé de 21 ans ».

Comme dans un film, des images insoutenables montrent un corps baignant dans le sang. Juste à côté, on remarque un couteau, l’arme blanche qui a servi à lui trancher la gorge. Des images qui ont fait le tour des réseaux sociaux, provoquant ainsi l’effroi à travers tout le pays.


Article publié le vendredi 4 novembre 2022
185 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 185
Chargement...