Actualités : RDC

Mantsina sur scène : la 18e édition démarre ce 14 décembre | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo
La 18e édition de Mantsina sur scène réunira des artistes provenant de plusieurs pays, notamment les deux Congo, le Cameroun, le Burkina-Faso et la France. Organisée sur le thème « S’ouvrir davantage au monde », cette édition qui semble suffisamment mature, au regard de sa date de création en 2003, veut désormais se lancer de grands challenges et conquérir d’autres territoires et disciplines en vue de faire asseoir et vendre le talent des artistes et comédiens qui font vivre, année après année, ce rendez-vous artistique et culturel.

Avec une programmation qui s'annonce riche, le festival s’ouvrira par la pièce « Verso-recto » de Sylvie Dyclo-Pomos. Outre cette dernière, d’autres pièces de théâtre garniront également le dérouler de cet événement : "Le bal de Ndinga" de Tchicaya U Tam’Si, "Comment je suis devenue cinglée" de Faustin Leturmy Keoua, "Traces-discours aux nations africaines" de Felwine Sarr, "Au nom de l’art" de Sylvain Kasereka, Jean et Béatrice de Carole Frexhette, "La traversée" de Sylvie Dyclo-Pomos et "Le sexe de Matonge" de Sony Labou Tansi.

Durant neuf jours, plusieurs œuvres seront au menu des présentations et lectures. Il s’agit de "Bonnes feuilles des ouvrages Marché Total" de Matondo Kubu Turé, "Savorgnan de Brazza : totems et tabous" d'Atondji Lecas Monmondjo, "Tout ce que j’ai vécu sur ma route" d’Aboubacar Camara par le Théâtre de l’intranquilité, "Long-courrier" de Sylvie Dyclo-Pomos par la fabrique culturelle Gare aux pieds nus, "La traversée" de Gandebagni Mireille Assiba, "Tourbillon sans tuteur" d’Antoine Yirrika par l’association Tchicaya U Tam’Si et enfin, "Lettre au colonialisme" d’Aimé Césaire par la compagnie Mbongui Théâtre.

Par ailleurs, à quatre jours de la fin du festival, la comédienne Mixiana Laba déploiera sa performance ‘‘Réalités aveuglées’’ en plein cœur du marché Sadelmi à Mfilou, dans le 7e arrondissement de Brazzaville, en vue de sensibiliser les autorités à la prise en charge des personnes malades mentales et d’interpeller la population à plus de bienveillance envers cette couche sociale. Et à la clôture de Mantsina sur scène, le public s’égayera par le spectacle de danse "Rédemption" de Merveilles Toutou.  

Notons que Mantsina sur scène est ouvert au public en présentiel dans le respect des mesures barrières. Il est piloté par l’association Noé Culture, en partenariat avec l’Institut français de Paris, l’IFC, le ministère de la Culture et des Arts, la mairie de Brazzaville, Tabawa, Gare aux pieds nus, les Ateliers Sahm, les Courageux et les Récréatrâles.  


Article publié le lundi 13 décembre 2021
328 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 328
Chargement...