Actualités : Afrique

Jeux olympiques 2021: pourquoi Simone Biles se retire des épreuves - Ekilafrica





 



Simone Biles, quadruple médaillée d'or olympique, a déclaré "Je dois me concentrer sur ma santé mentale" après s'être retirée des finales individuelles et par équipe du concours général de gymnastique féminine.

L'Américaine a quitté l'arène après sa performance en finale par équipe mardi, mais elle est revenue plus tard pour soutenir ses coéquipières, qui ont décroché l'argent derrière le Comité olympique russe.La jeune femme de 24 ans a obtenu un score de 13,766 - son plus bas score olympique au saut - avant de se retirer de l'épreuve par équipe.Mercredi, il a été annoncé qu'elle ne participerait pas non plus à la finale du concours général individuel jeudi, mais elle sera évaluée quotidiennement pour déterminer si elle peut participer aux finales de l'épreuve individuelle la semaine prochaine.La Fédération américaine de gymnastique et ses coéquipières ont salué la décision de Biles, donnant la priorité à son bien-être mental.L'athlète de 24 ans a atteint les cinq finales individuelles à Tokyo.Elle devait défendre son titre jeudi avant de participer aux finales du saut de cheval et des barres asymétriques dimanche 1er août, au sol lundi 2 août et à la poutre mardi 3 août.La Fédération américaine de gymnastique a déclaré dans un communiqué : "Simone continuera d'être évaluée quotidiennement pour déterminer si elle participera ou non aux finales individuelles de la semaine prochaine."Nous soutenons de tout cœur la décision de Simone et nous saluons sa décision de faire de sa santé sa priorité. Son courage montre, encore une fois, pourquoi elle est un modèle pour tant de personnes."Biles a marqué son score le plus bas au saut olympique lors de la première rotation avant de se retirer de la finale par équipe.Elle a quitté l'arène avant de revenir pour soutenir ses coéquipières. Elles ont terminé finalement deuxièmes derrière la Russie.Cette seconde place (Argent) par équipe ainsi remportée à Tokyo s'ajoute à son palmarès et porte son total de médailles aux Jeux olympiques et aux championnats du monde à 30.Privilégier sa santé mentalePar la suite, Biles a déclaré : "Après la performance que j'ai faite, je ne voulais tout simplement pas continuer. Je dois faire ce qui est bon pour moi et me concentrer sur ma santé mentale et ne pas compromettre ma santé et mon bien-être. Ajoutant devoir "faire face à ses démons"."Nous devons protéger nos esprits et nos corps et pas seulement faire ce que le monde veut attend de nous."Je n'ai plus autant confiance en moi qu'avant, je ne sais pas si c'est une question d'âge. Je suis un petit plus nerveuse quand je fais mon sport. J'ai l'impression que je ne prends plus autant de plaisir qu'avant""Nous ne sommes pas que des athlètes. Nous sommes des êtres humains et parfois il nous faut prendre du recul."Sarah Hirshland, directrice générale du Comité olympique et paralympique américain, a déclaré que Biles nous a "rendus si fières", ajoutant : "Nous saluons votre décision de donner la priorité à votre bien-être mental par-dessus tout et vous offrons le soutien et toutes les ressources de notre équipe."En mai, la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka s'est retirée de Roland-Garros pour protéger sa santé mentale, une décision publiquement soutenue par plusieurs sportifs.Plusieurs athlètes ont fait l'éloge de BilesLa gymnaste jamaïcaine Danusia Francis qui a déclaré : "Je ne sais pas pour vous, mais je pense que Simone Biles vient de donner à chacun le pouvoir de mettre son bien-être mental avant tout. Quelle reine.""Biles est revenue et a applaudi ses coéquipières - c'est une championne"La médaillée d'or au hockey de 2016, Sam Quek, a déclaré : "En regardant le déroulement hier, j'étais de plus en plus frustrée. 4 raisons pour lesquelles les Jeux olympiques de Tokyo seront totalement différents (en plus de la pandémie) "Je voyais les gros titres apparaître disant qu'elle était faible, qu'elle n'était pas assez forte mentalement pour faire face à la pression. Sur les réseaux sociaux, les gens l'ont accusée d'utiliser cette excuse comme prétexte pour se retirer parce qu'elle n'était pas aussi performante. C'est un non-sens absolu."Elle a dit qu'elle n'était pas dans le bon état d'esprit et qu'elle aurait pu se faire du mal. Chaque sportif sait que si on se lance à moitié armé, on court le risque de se blesser."Ce qui compte, c'est qu'elle préparé le terrain pour tant d'athlètes et tant de personnes à travers le monde en disant "toute cette pression, tous ces yeux posés sur moi en ce moment, quelque chose ne va pas. Le fait qu'elle ait eu la bravoure et le courage de se retirer de l'événement est tout simplement énorme."Aux gens qui l'accusent de ne pas être fair-play et qu'elle voulait uniquement se concentrer sur elle - selon moi, il n'y a pas plus fair-play que cela."Simone aurait pu se cacher. Elle aurait pu rester dans les vestiaires et laisser le reste du monde dans l'ignorance, mais elle ne l'a pas fait. Elle a remis son survêtement, elle est sortie, s'est levée et a applaudi ses coéquipières. Pour moi, c'est une championne."L'ancien champion olympique Chris Mears a déclaré : "Je peux m'identifier à cela. Elle a l'impression d'avoir le poids du monde sur ses épaules."Elle a l'impression d'avoir échoué et elle se sent probablement très confuse et ne sait pas ce qui se passe. Il faut l'applaudir."Après avoir remporté l'Or à Rio, c'était tellement incroyable. C'était comme si tous vos rêves les plus fous se réalisaient. Ensuite, pour moi, je me suis effondré. Je ne savais pas comment gérer. Personne ne vous enseigne comment gérer la carrière d'un champion olympique."Qui est Simone Biles ?Biles est née en 1997 dans l'État américain de l'Ohio et a été adoptée à l'âge de cinq ans par ses grands-parents.Elle a grandi au Texas et a fait de la gymnastique pour la première fois lors d'un voyage à l'âge de six ans. Le club a envoyé une lettre chez elle, lui demandant de s'inscrire.Elle a été scolarisée à docile pour lui permettre de s'entraîner et à 19 ans, elle a remporté le plus grand nombre de médailles d'or aux Championnats du monde parmi toutes les gymnastes féminines du monde.L'entraîneur de Biles dit qu'elle peut apprendre une nouvelle compétence en trois jours, alors que d'autres peuvent prendre des mois, voire des années. Comment Naomi Osaka, la joueuse de tennis 'rebelle' change le JaponSa course puissante lui permet d'inclure plus d'éléments dans sa routine que les autres.Biles, dont l'épreuve préférée est le sol, a même inventé son propre mouvement - un double saut périlleux arrière, suivi d'une demi-vrille et d'un atterrissage aveugle.Connu sous le nom de The Biles, ce mouvement lui permet de s'élancer a près de deux fois sa taille.Le succès de Biles a fait d'elle l'une des athlètes les plus connues du sport. Plus tôt cette année, elle a répondu aux critiques l'accusant d'excès de confiance. Elle a dit qu'elle mettrait une chèvre sur son justaucorps, en référence à l'acronyme couramment utilisé pour la décrire.Depuis lors, elle a reçu son propre emoji officiel sur Twitter - une chèvre, bien sûr - et elle est la première athlète féminine à recevoir un tel honneur.Il apparaîtra sur les publications utilisant les hashtags #SimoneBiles ou #Simone tout au long des Jeux.



jeudi 29 juillet 2021








Article publié le jeudi 29 juillet 2021
49 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 49
Chargement...